Tahar Khaoua, ancien ministre des Relations avec le parlement, placé en détention provisoire

Tahar Khaoua, ancien ministre des Relations avec le parlement, placé en détention provisoire

L’ancien ministre des Relations avec le parlement, Tahar Khaoua, a été placé en détention provisoire par le juge d’instruction près le pôle pénal économique et financier, selon des sources concordantes qui ont rapporté l’information ce vendredi. Il est suspecté par la justice d’être impliqué dans des affaires de corruption.

Hier jeudi, l’ancien ministre des Ressources en eau, Arezki Baraki, a été placé en détention provisoire par un juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed. C’est le premier ministre du gouvernement Djerad à avoir des démêlés avec la justice.

Le mis en cause est suspecté d’avoir trempé dans des affaires de corruption lorsqu’il était directeur général de l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT).

Pour rappel, Arezki Baraki a été écarté du gouvernement par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, au mois de février. Quant à Tahar Khaoua, il était ministre des Relations avec le parlement, de 2015 à 2018, durant le quatrième mandat de Bouteflika.

Skander Boutaiba