Talaie El-Houriat: « La décision de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc mérite le plein soutien de chaque Algérien »

Talaie El-Houriat: « La décision de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc mérite le plein soutien de chaque Algérien »

Eclipsé de la scène politique juste après les dernières élections législatives, comme c’était le cas d’ailleurs pour la majorité des autres partis politique, enfin le parti Talaie El-Houriat (Avant-garde des libertés) a marqué aujourd’hui son retour pour soutenir la dernière décision de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc.

Le Parti de l’Avant-garde des libertés a confirmé, ainsi dans un communiqué, que la décision de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc exige le plein soutien de chaque Algérien, notant qu’il n’y a pas de place en Algérie pour les partisans et les promoteurs de la discorde et les exécutants des programmes étrangers visant à déstabiliser l’État, sa stabilité et compromettant l’unité nationale et l’intégrité territoriale.

Le parti a salué la solidarité populaire et la large mobilisation nationale avec les régions touchées par les incendies, notamment les régions de Tizi-Ouzou et de Béjaïa, où le peuple algérien a une nouvelle fois démontré au monde entier sa grandeur, sa cohésion et son unité dans l’adversité et les catastrophes, en se tenant debout et en soutenant les familles des victimes des incendies, par les éléments de l’ANP, et par les citoyens, qui ont été sacrifiés à la suite de cette catastrophe sans précédent.

Le parti a également souligné qu’il se tenait fermement, comme tous les citoyens fidèles de ce pays, face à ces minorités qui portent le projet de la haine et de l’animosité, qui exploitent des éléments de l’identité nationale tels que l’arabisme, l’amazighité et la religion, ainsi que des appels à la sécession, et la discorde entre les régions et les citoyens d’un même pays. « Cette secte ne peut être combattue et éradiquée que par la rigueur de la loi et la fermeté des institutions étatiques », constatant qu’il n’y a pas de place en Algérie pour les partisans de la sédition et les promoteurs de la discorde entre les fils d’une seule nation, ni pour ceux qui mettent en œuvre des programmes étrangers visent à démanteler l’État, à frapper sa stabilité et à compromettre l’unité nationale et l’intégrité territoriale.

Enfin, Talaie El-Houriat, a souligné que le comportement hostile du Maroc s’est concrétisé lorsqu’il a cédé ses terres à un responsable de l’entité sioniste pour attaquer l’Algérie, avec toute insolence, le jour même où le crime organisé et planifié, le plus odieux, a été commis contre le martyr Djamel Bensmail, soulignant que la décision de rompre les relations avec le Maroc appelle le soutien total de tous les Algériens.

Yahia Maouchi

Articles récents

Articles similaires