Tebboune : « Le boycott est un droit mais il ne faut pas l’imposer à la majorité»

Tebboune : « Le boycott est un droit mais il ne faut pas l’imposer à la majorité»

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a rappelé aujourd’hui, après avoir accompli son devoir électoral, à Alger, que le boycott est un droit, mais il ne faut pas l’imposer à la majorité, tout en affirmant que  l’élection est un devoir national, pour cela, « l’avis des autres doit être respectée » insiste le président.

Dans le même sillage, Tebboune a ajouté que l’élection législative du 12 juin est la deuxième pierre angulaire du changement et de la construction d’une nouvelle Algérie.

« Peu importe le taux de participation, mais ce qui compte c’est la légitimité des personnes élues par l’urne » a tenu à préciser le président, soulignant qu’il a constaté  une participation massive des jeunes et des femmes aux élections ».

« Généralement et à travers le monde les élections législatives  ne connaissent pas une forte participation, toutefois, la minorité ne peut pas imposer son avis sur 45 millions d’algériens » rappelle enfin M. Tebboune.

Yahia Maouchi