Tentatives d’entrée de l’entité sioniste en Afrique : Cette antichambre appelée « African lions »

Tentatives d’entrée de l’entité sioniste en Afrique : Cette antichambre appelée « African lions »

Le péril sioniste est plus présent et menaçant que jamais. Son lobby, qui joue à fond la carte de l’entrisme, de l’infiltration, tombe son masque basé sur le profil bas et le dos rond une fond qu’il se sent assez fort pour imposer sa vision des choses au restant du monde. C’est ce qui s’est récemment produit au sommet de l’UA d’Addis-Abeba, lorsque cette entité avait réussi à entrer par effraction en Afrique en qualité d’observateur, à cause de la faiblesse et de la vénalité du président de la commission africaine Moussa Faki, à qui avait été promis le fauteuil présidentiel de Mahamat Déby, chef de l’Etat tchadien. Au reste, Rabat n’était pas entrée à l’UA innocemment en 2017, voyant Mohamed VI forcé de reconnaitre l’existence de la RASD par décret royal. Ainsi, et suite à la levée de bouclier africaine contre la « trahison » de Faki, l’entité sioniste a changé de stratégie et d’attitude pour revenir à sa gangrène entriste originelle. Elle le fait présentement via les manœuvres militaires qui viennent de commencer ce lundi à Agadir dans le sud du Maroc. L’armée d’occupation sioniste est incluse dans ces manœuvres militaires. Le hic, c’est que personne n’en parle ouvertement, ni ne relève que cette présence porte gravement atteinte à la crédibilité et aux principes fondateurs de toute l’UA. Son caractère criminel, colonialiste et basé sur l’apartheid, vient jeter un voile sombre sur tout le continent africain, cela même si l’UA n’est pas directement impliquée dans ces manœuvres. Le tandem maroco-sioniste joue en effet à fond la carte de cette confusion, et ce mélange des genres. A cause de ces manœuvres impérialistes et attentatoires pour toute l’Afrique, l’entité sioniste tente de remettre indirectement le pied dans notre continent. L’entité sioniste, pour la première fois, prendra part au méga exercice militaire «African lion», le plus imposant et le plus important du continent. Puisque cet entrainement à grande échelle orchestré par les troupes américaines se déroule sur une terre amie, au Maroc, l’Etat hébreu ne pouvait pas choisir un meilleur moment pour pousser ses pions sur le continent africain. Les manœuvres militaires ont démarré lundi 20 juin 2022 à Agadir, et il y a du monde sur place : Près de 7500 militaires en provenance de plusieurs pays. Les troupes françaises, tunisiennes, brésiliennes, tchadiennes, britanniques, italiennes, sénégalaises et ghanéennes prennent part à l’exercice. A noter que des observateurs militaires de l’OTAN ont répondu présents ainsi qu’une quinzaine de pays partenaires. Avant ces dangereuses et inquiétantes manœuvres, l’entité sioniste avait déjà tenté un premier come-back en « convoquant » en France plusieurs pays africains, francophones notamment. Si nous avions précédemment donné l’alerte en temps réel, le danger est présentement plus réel et plus imminent que jamais. L’UA est appelée à réagir avec force et en extrême urgence. D’autant que la menace vient aussi de l’est et des pays arabes, avec cette normalisation galopante. Le sommet arabe, qui frappe à nos portes avec insistance, nous impose d’adopter des actions de « soft-power » autrement plus offensives et plus concentrées. Oui, il y a péril en la demeure !

Kamel Zaidi

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles