Tirs de roquettes de la résistance palestinienne : Deux colons tués

Palestinian protesters throw fireworks at Israeli soldiers during an anti-Israel demonstration over tensions in Jerusalem, at the Qalandiya checkpoint between Ramallah and Jerusalem, in the occupied West Bank, May 11, 2021. - Israel launched deadly air strikes on Gaza on May 10 in response to a barrage of rockets fired by Hamas and other Palestinian militants, amid spiralling violence sparked by unrest at Jerusalem's Al-Aqsa Mosque compound. (Photo by ABBAS MOMANI / AFP)

Tirs de roquettes de la résistance palestinienne : Deux colons tués

Deux colons sionistes ont été tuées ce mardi dans la ville d’Ashkelon (sud) par des frappes de roquettes depuis la bande de Gaza, ont indiqué les secouristes. 

«Deux femmes sont mortes. L’une était âgée de 65 ans, l’autre de 40 ans. Nous ne pouvons pas encore annoncer leur identité», a déclaré à l’AFP un porte-parole de la Magen David Adom, équivalent territoires occupés palestiniens de la Croix-Rouge, imputant ces morts au barrage de roquettes tirées de la bande de Gaza vers des villes du sud palestinien comme Ashkelon et Ashdod. 

Selon cette source, les deux femmes n’étaient pas au même endroit dans la ville lorsqu’elles ont péri. Depuis lundi soir, les mouvements islamistes armés du Hamas et du Jihad Islamique ont multiplié les tirs de roquettes en direction des territoires occupés en guise de réplique aux agressions sionistes dont sont victimes les Palestiniens, à Al-Qods notamment, depuis le début de ce mois de ramadan. 

Le Hamas a indiqué avoir lancé 137 roquettes en «cinq minutes» mardi. De son côté, l’armée sioniste a multiplié les frappes aériennes contre des positions présumées du Hamas et du Jihad Islamique dans la bande de Gaza, où 26 civils innocents, dont des enfants, sont mortes depuis lundi, dont des enfants, selon le dernier bilan du ministère local de la Santé.

A.O.