Transition énergétique : L’Algérie a les moyens de convertir 500.000 véhicules par an

Transition énergétique : L’Algérie a les moyens de convertir 500.000 véhicules par an

Tout en appelant à encourager cette option dans le but d’aller le plus tôt possible vers des ressources énergétiques propres, l’UNIAGPL a indiqué que les possibilités de l’Algérie sont énormes en matière de conversion des véhicules au GPL (Gaz de pétrole liquéfié).

Plus concrètement, l’union indique que le pays a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules /an pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié (GPL).Même si le taux de conversion actuel ne dépasse pas les 15%. Et de rappeler que déjà en 2019, un total de 100.000 véhicules  ont été convertis à ce carburant propre, selon la même source, qui a mis en exergue la démarche du Gouvernement qui s’est assigné pour objectif de convertir 200.000 véhicules au «Sirghaz», en 2021.

Ce projet est d’une utilité manifeste pour le pays et qui vient répondre à la décision de la création du ministère de la Transition énergétique, confié à Chems-Eddine Chitour. Il dénote aussi de la volonté du gouvernement à concrétiser la transition vers les autres énergies vertes, a ajouté le communiqué, mettant l’accent sur la nécessaire contribution de tous les secteurs concernés pour l’aboutissement de ce projet.

Encouragé et mis en exergue, cette conversion est de toute utilité pour le pays. Car la réussite de cette conversion à grande échelle, traduit la conscience et la culture du citoyen quant à cette richesse naturelle verte, a poursuivi l’Union, appelant à encourager ce genre d’initiatives visant à mettre en avant les bienfaits de l’utilisation de cette énergie comme carburant sur la nature et sur les dépenses de la famille algérienne en économisant sur son budget entre 200.000 DA à 280.000 DA par année.

Ferhat Zafane