Tunisie : L’armée encercle la place de la Casbah

Tunisie : L’armée encercle la place de la Casbah

Rien ne va plus en Tunisie. Des unités de l’Armée nationale ont été déployées, ce matin, sur la place de la Casbah.

Toute la zone a été fermée, et les employés ont été empêchés d’entrer dans le Palais du Gouvernement.

Ces mesures interviennent, notons le, suite au limogeage du chef du gouvernement, Hichem Mechichi, par le président de la République, Kais Saied, hier dimanche.

En effet, les militaires sont à l’extérieur alors que les agents sécuritaires se trouvent à l’intérieur du palais du gouvernement.

Hier, rappelons-le, l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), a également été fermée et encerclée par des unités militaires qui ont empêché Rached Ghannouchi et un groupe de députés d’entrer.

Par ailleurs, nous avons appris également que plusieurs personnalités politiques se sont rendues à l’aéroport pour essayer de quitter le pays. ainsi, selon, Anis Ouertani, secrétaire général du syndicat des forces de sûreté de l’aéroport de Tunis Carthage, a déclaré, ce lundi 26 juillet 2021, que les forces sécuritaires sont déployées à l’aéroport, vu la situation exceptionnelle que vit la Tunisie, depuis hier suite aux déclarations du président de la République, Kais Saied.

«  On est en état d’alerte mais on a, quand même, appelé les autorités à nous donner des instructions bien précises, puisque l’aéroport de Tunis-Carthage est un poste-frontière », a-t-il précisé, lors de son passage dans Ahla Sbeh. Et d’ajouter que tous les employés de l’aéroport assument leur responsabilité entière, afin de protéger le pays et tous les postes-frontières.

Concernant les informations relayées sur les réseaux sociaux, selon lesquelles plusieurs personnalités politiques se sont rendues à l’aéroport pour essayer de quitter le pays, Ouertani a indiqué qu’il ne peut ni affirmer ni nier.

« Tout ce que je peux dire c’est qu’on est en train de protéger l’aéroport, en respectant la loi et la volonté du peuple. Par contre, il y a des parties qui pêchent en eau trouble », a-t-il lancé. Oueratani a, par ailleurs, démenti le fait que les militaires se trouvent à l’aéroport.

Yahia Maouchi