Un jeune palestinien mortellement poignardé par un colon sioniste : un acte terroriste toléré et banalisé

Un jeune palestinien mortellement poignardé par un colon sioniste : un acte terroriste toléré et banalisé

Un paisible jeune  a été poignardé très tôt ce jeudi par un groupe de colons sionistes près du marché Mahane Yehuda à Al Qods occupée. Le jeune homme, qui serait âgé de 19 ans, a été hospitalisé au centre médical Shaare Zedek avec des blessures graves, ont indiqué les médecins.

Selon le site d’information Walla, l’homme attendait d’être raccompagné chez lui après son travail lorsqu’il a été pris à partie par un groupe de terroristes juifs israéliens. « Six hommes qui cherchaient la bagarre sont passés par là. Une rixe a éclaté et ils l’ont poignardé sur tout le corps », a raconté un témoin oculaire à Walla. « Il a commencé à courir jusqu’à ce qu’il finisse par s’effondrer ». La police est arrivée sur les lieux de l’attaque, rue Agrippas, et a ouvert une enquête, indiquant que l’incident pourrait être qualifié de « terroriste », selon Walla.

L’information n’a cependant pas été confirmée par la police jeudi matin, et aucune arrestation n’a encore été rapportée. Ce silence gêné de la part de l’entité sioniste tranche nettement avec la promptitude et le zèle que mettent les forces d’occupation sionistes à abattre, assassiner froidement et sans sommation des résistants, parfois des femmes, munis de minuscules couteaux qui ne constituent aucun danger pour quiconque. La tête est systématiquement visée par des snipers bien entrainés, surprotégés et lourdement armés. Dans ce cas précis, l’agresseur, le criminel, le terroriste, est laissé en paix. Il risque de ne jamais être inquiété même si ce jeune palestinien succombe à ses blessures.

Pendant ce temps, l’entité sioniste poursuit son offensive diplomatique tous azimuts, comme si de rien n’était. Nous apprenons ainsi que le président américain Joe Biden recevra le premier ministre sioniste Naftali Bennett le 26 août à la Maison Blanche. C’est ce qu’a annoncé la porte-parole de l’exécutif américain mercredi 18 août. «Le président et le Premier ministre Bennett aborderont des questions cruciales liées à la sécurité régionale et mondiale, y compris concernant l’Iran», a indiqué Jen Psaki dans un communiqué. Le premier ministre sioniste Naftali Bennett a en outre été invité mercredi 18 août à effectuer une visite officielle en Égypte par le président Abdel Fattah al-Sissi, selon un communiqué de son bureau.

L’invitation a été transmise par le patron du Renseignement égyptien, Abbas Kamel, qui a rencontré mercredi Naftali Bennett à Al Qods. Les deux hommes ont parlé notamment de leurs relations sécuritaire et économique ainsi que de «la médiation égyptienne concernant la situation sécuritaire dans la bande de Gaza», enclave palestinienne au nord-est de l’Égypte, selon le communiqué.

Kamel Zaidi

Articles récents

Articles similaires