Un nouveau Pdg d’Air Algérie sera installé dans les prochains jours : le président Tebboune tient au hub aérien à Tamanrasset

Un nouveau Pdg d’Air Algérie sera installé dans les prochains jours : le président Tebboune tient au hub aérien à Tamanrasset

Le Gouvernement annonce un plan de redressement de la compagnie aérienne Air Algérie, affirment des sources vérifiées. Ce lifting, précise-t-on, permettra la réduction des postes à l’étranger grâce au recours à la digitalisation qui constitue l’un des projets pour lequel le Chef se l’Etat mobilise les ressources nécessaires. Ainsi, précise les mêmes sources, le nouveau patron d’Air Algérie qui sera installé dans les jours à venir aura à concrétiser cette mise à niveau de la compagnie nationale. Ces changements opérés par M. Tebboune s’inscrivent dans la réalisation de l’Algérie nouvelle qui se concrétise dans tous les domaines. Il n’est un secret pour personne que le Chef de l’Etat, patriotisme et nationalisme chevillés à l’âme, compte réussir un retour en force de notre pays à l’échelle internationale. Et c’est dans cette optique que M. Abdelmadjid Tebboune envisage de créer un hub aérien à Tamanrasset pour desservir les métropoles africaines.

Il s’inscrirait dans le cadre du plan gouvernemental de développement du secteur du transport aérien en Algérie. Ce projet serait l’un des plus grands lancés dans le pays. Ce système de hubs permet de relier plusieurs destinations en réalisant des correspondances. Un hub aérien consiste en une sorte d’escale en fait où les avions desservant les routes entre l’Europe et les pays africains convergeront. L’idée ne remonte pas à aujourd’hui. C’était en octobre 2020, lors d’un conseil des ministres qu’il a présidé, que M. Tebboune affirmait que l’Algérie tient toujours à ce projet.

Le projet se veut d’une précision chirurgicale, rien ne sera laissé au hasard. Des contrats de performances seront proposés aux cadres d’Air Algérie, et, pour éviter toute interférence, les missions de tout un chacun seront bien définies.

Forte de plus de 30 aéroports et de  moyens de surveillance aérienne, l’Algérie compte passer à une étape supérieure. Et de l’avis des experts, Tamanrasset semble être idéale pour la création d’une plateforme aéroportuaire, avec à la clé une position géographique qui l’érige en une porte ouverte sur l’Afrique.

Ce mécanisme du transport aérien veut que des vols  convergent vers la plateforme. Notons dans ce registre que la base de maintenance d’Air Algérie, passée récemment au statut de filiale, est en phase de faire l’objet d’un intérêt particulier de la part de l’Etat. Objectif : revaloriser les potentialités de ce centre et le hisser au rang de hub international en matière de maintenance. Il faut dire que depuis sa création, cette base n’a cessé de développer ses services et son savoir-faire, à un rythme soutenu.

Au demeurant, elle représente l’unique centre de maintenance en Afrique à pouvoir faire des interventions, autant routinières que profondes sur tous types d’aéronefs.

Au-delà du volet économique, ce projet peut permettre à certains secteurs, comme le tourisme saharien, de reprendre leur lustre d’antan. En définitive, il y a lieu de dire que les deux compagnies Air Algérie et Tassili Airlines (filiale de Sonatrach) disposent des atouts pour faire de ce projet une belle réussite. Ce mégaprojet de Tamanrasset n’est qu’une étape de l’Algérie nouvelle où toutes les régions verront l’exploitation optimale de leurs atouts.

Mohamed Ait S.

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles