Vaccin anti-Covid: une délégation d’experts chinois prochainement à l’unité de production Saïdal de Constantine

Vaccin anti-Covid: une délégation d’experts chinois prochainement à l’unité de production Saïdal de Constantine

Une délégation d’experts chinois se rendra prochainement à l’unité de production relevant du groupe Saïdal de Constantine qui prendra en charge la production des vaccins anti-Covid-19 a indiqué jeudi le ministère de l’Industrie pharmaceutique.

Cette visite était au menu de la réunion de la commission intersectorielle de suivi du projet de production du vaccin anti-Covid-19 tenue jeudi au siège du ministère sous la présidence du ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed.

Cette réunion a été consacrée à la coordination et au suivi du projet de production des vaccins russe et chinois, selon un post sur sa page Facebook du ministère.

Ont pris part à cette réunion, des cadres du ministère de l’Industrie pharmaceutique, des représentants du ministère des Affaires étrangères, de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, du groupe Saïdal et de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques, selon la même source.

S’exprimant début juillet sur les ondes de la Chaine III de la Radio nationale, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed a expliqué que les deux vaccins, russe Spoutnik V et chinois, Sinovac, seront produits, à l’unité Saïdal de Constantine, avec une capacité de production mensuelle de 2,5 millions de doses par mois, comme première phase.

Cette capacité pourra être augmentée en faisant appel à l’une des huit autres unités de production équipées et homologuées en Algérie pour réaliser le procédé de répartition aseptique « fill & finish » adopté, dans un premier temps, pour la production de ces deux vaccins.

Pour le vaccin russe Spoutnik V, Saïdal devrait passer à la fabrication de la matière première, ce qui nécessitera plus de temps, a avoué le ministre.

Le vaccin produit par Saïdal reviendra 45% moins cher qu’un vaccin importé actuellement, a souligné par ailleurs le ministre, ajoutant qu’il sera 90% moins cher une fois la matière première produite localement.

M.M.H

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,330SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles