Valérie Pécresse accentue son virage à droite en reniant les crimes reconnus par Macron en Algérie : Poussée de fièvre menteuse en France !

Valérie Pécresse accentue son virage à droite en reniant les crimes reconnus par Macron en Algérie : Poussée de fièvre menteuse en France !

On s’y attendait, certes. On l’avait même prévu de longue date. A cause de l’entrée du tonitruant (et truand surtout), d’Eric Zemmour dans le débat politique français, celui-ci vire à la foire d’empoigne, dans laquelle les mensonges et les reniements éhontés le disputent aux discours pro-colonialistes assez proches, ma foi, des terroristes de l’OAS et des partisans de « l’Algérie française ». pour ne pas demeurer en reste, la candidate des républicains ne pouvait que surenchérir, aveuglée qu’elle est par cette poussée de « fièvre menteuse ». La candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse a accusé lundi Emmanuel Macron d’avoir « un problème avec l’histoire de France » après la polémique sur le seul drapeau européen sous l’Arc de Triomphe pour marquer le début de la présidence française de l’Union européenne (UE). « Je crois qu’Emmanuel Macron a un problème avec l’histoire de France, il est allé dire en Algérie que nous avions commis des crimes contre l’humanité, il est allé dans un média anglo-saxon dire qu’il voulait déconstruire l’histoire de France et aujourd’hui cette histoire de drapeau », a critiqué sur RTL la présidente de la région Ile-de-France. « En Algérie, il y a eu effectivement des exactions, il y a eu des pages sombres de l’histoire de France qui ont été écrites mais crimes contre l’humanité, c’est ce qu’on reproche aux nazis et à Hitler, et je ne pense pas qu’on puisse parler de crimes contre l’humanité », a-t-elle poursuivi. Sans vergogne, et toute honte bue, Pécresse, cherche en effet à grimer l’histoire. Elle cache également le soleil avec tamis en cherchant à jouer avec les mots. Car, les mots, parlons-en, si vous le voulez bien chère madame. Oui, les paras de Massu et les bouchers du commandant O, ont commis des crimes génocidaires bien pires que ceux des nazis. Entre les déportations massives, les viols, les villages éliminés jusqu’au dernier même les bébés, le recours au napalm, les tortures institutionnalisées, les terres défoliées, les disettes programmées, le système des deux collèges, le décret Crémieux, les pires SS de Himler n’ont en effet pas fait pire que la France coloniale en Algérie. Aussi ; vous remercie-je madame, de refuser cette comparaison, qui tempère de la gravité de ces odieux et imprescriptibles crimes de guerre, et crimes contre l’humanité…

Mohamed Abdoun

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,306SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles