Vaste offensive de l’entité sioniste en direction de l’UA : Le loup aux portes de la bergerie africaine

Vaste offensive de l’entité sioniste en direction de l’UA : Le loup aux portes de la bergerie africaine

Décidemment, l’entité sioniste vise à contourner, et à attaquer les nombreux et importants soutiens dont jouit la cause palestinienne de la part du continent africain. Sournoise et vile, cette vaste offensive diplomatique intervient au moment-même où les citoyens « makdessis » subissent de criminelles et racistes raids de la part des extrémistes sionistes. Le temps, aux cris de « mort aux arabes » ! Ces attaques itératives durent depuis le début du mois de ramadan. Elles risquent de connaitre un bien triste apogée le 28 de ce mois sacré.

En parallèle de ces attaques, le premier ministre de l’entité sioniste Benyamin Netanyahu a entamé une vaste tournée africaine. Ce mardi, par exemple, il était l’ « hôte de marque » du Kenya. Il était arrivé à Nairobi, mardi matin, dans le cadre d’une tournée africaine entamée, la veille lundi en Ouganda.

Il se rendra également au Rwanda et en Ethiopie. En prévision du prochain sommet de l’UA, prévu le 10 juillet prochain, l’entité sioniste n’aspire à rien moins d’autre qu’un statut d’observateur au sein de la guilde composée par les 54 Etats membres de cette union.  Netanyahu animait, mardi, une conférence de presse conjointe avec le président kényan Uhuru Kenyata, à Nairobi.

«Nous avons entendu des déclarations très importantes faites par le président kényan qui a dit, le plus clairement possible, que, lui et ses compagnons [les dirigeants africains], avec qui j’ai discuté hier, [en Ouganda] œuvreront à faire bénéficier Israël du statut d’observateur au sein de l’UA», a dit Netanyahu.

«L’Afrique est un continent composé de 54 Etats. Un éventuel changement de ses orientations et du traitement qu’elle réserve à Israël constitue un changement stratégique pour la place internationale d’Israël», a-t-il précisé.Le même jour, et il n’y a jamais de hasard en politique, non plus en diplomatie,  président congolais Félix Tshisekedi nomme un ambassadeur en territoires  occupés palestiniens. Une première depuis vingt ans.

Et le président Félix Tshisekedi vient d’annoncer à Washington son soutien au plan de paix de l’administration Trump, un plan jugé trop défavorable aux Palestiniens, mais aussi en totale contradiction de la position de la quasi-totalité des pays membres de l’UA. Il faut dire que le président congolais était en visite à l’AIPAC ( American Israel Affairs Comitee), le groupe de pression pro-israélien, à Washington, celui-là même que Nacer Bourita, le ministre marocain des Affaires Etrangères courtise vertement depuis quelques temps déjà.

L’offensive est donc totale, et pleinement réfléchie. Mûrement planifiée aussi. Rabat n’a pas demandé à intégrer l’UA pour des prunes, si je puis dire. Le Maroc y était venu en espion, porteur d’une mission commandée très claire. L’entité sioniste, dont le caractère raciste relève de l’axiome, cherche à instrumenter ce continent, dont le voix pèsent lourd au sein de l’ONU et de l’opinion publique, pour tenter de renverser la vapeur en Palestine, et faire accepter ses crimes commis en territoires occupés.

Le renvoi d’ascenseur aux « frères marocains » réside dans cette précédente vente concomitante  relative à la reconnaissance par Trump de la prétendue marocanité du Sahara Occidental. L’entité sioniste espère sans doute acheter des consciences et des positions contre monnaie sonnante et trébuchante.

Les chefs d’Etats africains ne doivent absolument pas succomber à ce mortel chant des sirènes. L’entité sioniste porte en elle l’héritage de ce qua laissé de pire le nazisme hitlérien.

En voici un exemple et un preuve pris parmi d’autres : le scandale planétaire des bébés pris à leurs parents yéménites déclarés morts à la naissance avait été accompagné de nombreuses expériences monstrueuses menées dans des laboratoires qui auraient fait pâlir de jalousie Himmler le chef des SS lui-même : ils ont osé mener des expériences, et rechercher en quoi pouvait consister le… sang des êtres humains de race noire. Mais le danger est déjà là.

Carrément à nos portes. Plus le temps de ses perdre en conjectures. Le temps de la riposte ferme et très claire vient de sonner. Il faut le faire maintenant. Demain, il sera déjà trop tard. Avis !

Mohamed Abdoun