Violences faites aux femmes : Les couvertures médiatiques demeurent insuffisantes

Violences faites aux femmes : Les couvertures médiatiques demeurent insuffisantes

Des participants à une table ronde à l’Ambassade d’Espagne en Algérie, ont plaidé ce mercredi,  pour une meilleure couverture médiatique des violences faites aux femmes, un phénomène dont les articles le traitant sont souvent publiés dans la rubrique «fait divers».

« Les femmes continuent de subir  des violences, alors que les couvertures médiatiques de ce phénomène «ne reflètent ni la réalité ni l’étendue de ce fléau», estiment les intervenants à cette rencontre organisée par le ministère de l’Enseignement Supérieur.

Ils ont ainsi, mis l’accent sur l’importance de faire évoluer le traitement médiatique des violences, notamment les pratiques journalistiques dans le cadre des violences faites aux femmes.

Pour le professeur Dalila Haddadi, psychologue et directrice du centre d’aide psychologique de l’Université d’Alger 2, «ces violences ne sont pas replacées dans le contexte plus global des inégalités femmes-hommes».

Elle a regretté, dans ce contexte, la publication des articles traitant de ces violences faites aux femmes dans la rubrique «fait divers», plaidant pour la révision du traitement médiatique de ce phénomène pour que «ces violences fassent l’objet d’une couverture médiatique qui reflète pleinement les préoccupations de notre société».

Le professeur Sabbah Ayachi , sociologue et présidente du Conseil national de la Famille et questions de la femme, a souligné, quant à elle, la nécessité d’«éviter la reproduction des stéréotypes» et à «être attentif à cette question « à travers le choix des mots utilisés.

«L’univers des médias peut créer les conditions favorables pour aider à combattre  ces violences», a-t-elle estimé.

Elle a révélé, à l’occasion, que les violences faites aux femmes ont connu une «diminution sensible» en 2019, précisant que le nombre de cas des femmes victimes de violences  est passé de plus de 7000 cas en 2018 à 5620 cas en 2019.

Radia Mehdi