Visite à l’étranger, Ligue arabe et normalisation : ce qu’a dit le président Tebboune

Visite à l’étranger, Ligue arabe et normalisation : ce qu’a dit le président Tebboune

Dans une interview fleuve accordée au magazine français Le Point, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a exprimé la position de l’Algérie sur des questions internationales.

Ayant déjà opposé une fin de non recevoir à toute normalisation avec l’occupant israélien dans un précédent entretien accordé à des médias nationaux, le président Tebboune a été interrogé une seconde fois.

Une occasion pour lui de signifier que la position algérienne quant à la question palestinienne n’a pas bougé d’un iota. « Chaque pays est libre de normaliser ses relations avec Israël, mais l’Algérie ne le fera pas tant qu’il n’y aura pas d’État palestinien », a-t-il tranché. Et de rappeler, « Il existe un plan de paix auquel ont adhéré tous les pays arabes : les territoires contre la paix ».

Abdelmadjid Tebboune s’est montré critique vis-à-vis de la Ligue arabe qui ne joue plus le bon rôle et a besoin de faire peau neuve. Il l’a dit clairement : « la Ligue arabe est à réformer, totalement. Nous le demandons depuis trente ans ».

Par ailleurs, le président de la République a affirmé que sa première visite à l’étranger sera en Tunisie. « J’ai donné ma parole au président Kaïs Saïed », a-t-il souligné.

Sinon, il est invité en Russie, en Turquie, en Italie et au Qatar. « Pour la France, l’invitation est mutuelle », a-t-il fait savoir.

Skander Boutaiba