Voyager en France : l’Algérie et les pays du Maghreb dans la liste orange

gouvernement.fr

Voyager en France : l’Algérie et les pays du Maghreb dans la liste orange

La France a mis à jour sa liste des pays en fonction de la situation sanitaire qui y prédomine. A partir du 9 juin prochain, les voyageurs peuvent donc accéder à son territoire selon des modalités régies par un code couleur (vert, orange et rouge).

L’Algérie, comme d’ailleurs la majorité des pays, est classée dans la liste orange. Comprendre : les autorités françaises estiment que le virus est maîtrisé mais il circule encore dans ces pays.

Par conséquent, leurs ressortissants vaccinés avec un des quatre vaccins reconnus en Europe, à savoir, Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson, doivent présenter au départ un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures pour entrer en France, indique un document du gouvernement.

Le cas contraire, ils doivent présenter avant le vol un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures. Ils doivent également « se soumettre à un auto-isolement de 7 jours en France ».

Toutefois, les ressortissants non vaccinés, dont les Algériens, ne peuvent se rendre en France que pour des motifs impérieux. Ils peuvent subir, à leur arrivée, un test antigénique aléatoire.

La liste verte, quant à elle, concerne les pays où il n’y a pas de circulation active du virus comme les pays de l’Espace européen, l’Australie, la Corée du Sud, le Liban et Singapour. Pour les ressortissants de ces pays, « les personnes vaccinées pourront se rendre en France sans test ».

Les autres n’auront qu’à présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique.

Enfin, seize pays sont dans la liste rouge. Il s’agit de l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bahreïn, le Bangladesh, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, l’Inde, le Népal, le Pakistan, le Sri Lanka, le Suriname, la Turquie et l’Uruguay.

Les ressortissants de ces pays, vaccinés avec un des quatre vaccins reconnus en Europe, peuvent voyager en France pour des motifs impérieux. De surcroît, ils doivent présenter au départ un test PCR négatif de moins de 48 heures. A leur arrivée, ils subiront un test antigénique systématique et devront respecter un auto-isolement de sept jours.

Pour ceux qui ne sont pas vaccinés, les conditions d’entrée sont draconiennes. Outre les tests au départ et à l’arrivée, ils devront respecter une quarantaine obligatoire de dix jours contrôlée par les forces de l’ordre françaises.

Skander Boutaiba