Youcef Cherfa, ministre du Travail, de l’Emploi et de la sécurité sociale : La force tranquille

Youcef Cherfa, ministre du Travail, de l’Emploi et de la sécurité sociale

La force tranquille

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa est décrit, par ses collaborateurs, comme un Hardworker : un travailleur assidu, aussi exigeant avec lui-même qu’avec son entourage. C’est dire que sa nomination à la tête d’un secteur névralgique, particulièrement dans une conjoncture sociale, économique et sanitaire complexe et compliquée, n’est guère le fait du hasard. L’homme a accompli toutes les hautes fonctions, qui lui ont été confiées, avec une performance remarquable. Il est d’ailleurs réputé « tutoyeur » des missions difficiles au point d’en bannir l’impossible.

Sous son autorité, d’aucuns reconnaissent, hauts responsables inclus, être intégré dans un processus d’apprentissage au quotidien, sans wasted time, le temps perdu dans les tâches accessoires sans intérêts pour les citoyens. Agir efficacement, agir à temps, voilà son credo. A sa prise des commandes du portefeuille ministériel, M. Cherfa s’était engagé à œuvrer pour que le secteur puisse accompagner « tous les secteurs, notamment économique, en vue de contribuer à la relance du développement», et ce, «en coordonnant et en travaillant avec les différents partenaires». Depuis, des mesures ont été prises, des chantiers amorcés et des projets lancés… Une effervescence est née d’une volonté de combler les vides juridiques dans les textes règlementaires et de rattraper les retards accusés dans la matérialisation des orientations du gouvernement, et surtout du chef de l’Etat.  Pour preuve. A peine le président de la République a-t-il annoncé l’attribution d’une allocation-chômage au primo-demandeurs d’emploi,  que M. Cherfa  a pris le dossier en charge. Il a mis les bouchées doubles pour  le faire aboutir avec célérité, sous ses différents aspects, formats et procédures.

Avec les partenaires sociaux  aussi, le ministre de tutelle veut tisser une relation rationnelle et efficiente, fondée sur le «renforcement de la confiance», pour reprendre ses propres mots. Son approche  vise l’objectif ultime d’«approfondir la démocratie et la promotion du dialogue social».

La riche carrière de M. Cherfa lui confère la stature d’un homme de confiance.  Il a d’abord affûté ses « armes» dans la gestion administrative en endossant le statut de chef de l’exécutif de wilaya en quatre temps : Laghouat (septembre 2010 à juillet 2015), Annaba (juillet 2015  à mai 2017), Blida (septembre 2018 à janvier 2020 à, et Alger (janvier 2020 à novembre 2021). M. Cherfa a  assumé les fonctions de ministre de l’Habitat du 25 mai 2017 au 16 août de la même année.

Ingénieur en planification, Youcef Cherfa évolue, depuis longtemps, dans les arcanes de l’Etat.  En 2001, il est promu secrétaire général de la wilaya de Batna, puis il est muté en 2005 dans la wilaya de Souk Ahras pour occuper la même fonction.

Mohamed Ait S.

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,313SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles