Zemmour accusé d’avoir engrossé sa future directrice de campagne : Faites ce que je dis…  

Zemmour accusé d’avoir engrossé sa future directrice de campagne : Faites ce que je dis…  

Dur, très dur, a été le réveil pour le presque-candidat à l’élection présidentielle française Eric Zemmour.

Le magazine people Closer lui a réservé ce vendredi une Une qui l’attaque au cœur de sa  vie privée.

Le concerné a eu beau affirmer s’attendre à des attaques de ce genre depuis qu’il occupe la tête des médias, chamboule les sondages et menace carrément de pousser du coude le président Macron afin de prendre sa place, le coup n’en est pas moins dur, terrible, à supporter. Carrément mortel pour la carrière et l’avenir politique d’Eric Zemmour.

Que l’on en juge : lui qui se taguait de moraliser la vie politique de sa « chère et douce France », le voilà pris la main de le sac, pour ne pas dire autre chose.

Le mec, marié et père de famille, entretiendrait une liaison amoureuse avec sa conseillère spéciale, très spéciale, en com et future directrice de campagne, la belle et sulfureuse Sarah Knafo.

L’homme, effectivement entier dans ses entreprises, aurait même engrossé la malheureuse Knafo.

L’avocat de ce couple improbable, invité ce matin de BFMTV, Olivier Pardo, a opté pour une adroite stratégie de défense : jouer les indignés, en refusant de démentir ou de s’expliquer.

Mauvaise tactique. Zemmour, en tant qu’homme politique et publique, n’a plus droit à la préservation de sa vie privée. Il est sommé de s’expliquer par rapport aux gravissimes accusations de Closer. Cela ne devrait du reste pas tarder, sachant que son avocat a décidé d’en appeler à la justice.

Dans tous les cas de figures, cette scabreuse affaire représente une salutaire diversion, qui peut servir les desseins de son principal concurrent, le président sortant en l’occurrence.

Le « mérite » de Zemmour est qu’il aura adroitement réussi à faire dévier sensiblement vers la droite les traditionnelles lignes de démarcation politiques. Désormais, il y aura deux Frances, celle de l’avant et celle de l’près Zemmour…

Rafik Bakhtini

 

Articles récents

Articles similaires