Affaire du carburant libanais : Sonatrach Petroleum Corporation met les points sur les «i»

Affaire du carburant libanais : Sontrach Petroleum Corporation met les points sur les «i»  

Moins d’une semaine après la saisie de ceux navires de Sonatrach transportant du carburant au Liban, la compagnie nationale des hydrocarbures a, par le biais d’un communiqué du bureau d’avocat de sa représentation Sonatrach Petroleum Corporation BVI, tient à apporter des clarifications au sujet de ses ventes de carburants et ses contrats conclus avec l’Etat libanais, et mettre ainsi un terme à une polémique que certains médias locaux tentent de relancer ces derniers jours.

La représentation de Sonatrach rappelle que la compagnie algérienne n’a aucune représentation au Liban, en vertu du contrat signé avec l’Etat libanais représenté par le ministère de l’Energie. Par conséquent, la compagnie algérienne dément toute présence de directeur ou d’employé activant en son nom au Liban.

Le communiqué précise que le dénommé Mourad Foual, présenté par la presse locale, comme le représentant de Sontrach au Liban, était, en vérité, un employé de la société libanaise « Victoire » qui travaillait en sous-traitance avec l’Etat libanais dans l’affrètement et le déchargement du carburant fourni par Sontrach à la partie libanaise.  Pour rappel, Mourad Foual est accusé d’avoir importé du carburant défectueux.

La compagnie nationale demande à l’Etat libanaise, une énième fois, de continuer à honorer ses engagements contractuels, faut de quoi Sontrach serait obligée d’arrêter ses fournitures en carburants (fuel et mazout). Mais, malgré l’attitude toujours obstinée des autorités libanaises, la compagnie nationale a décidé, pour éviter une crise d’alimentation en l’électricité qui se profile au Liban, de poursuivre ses fournitures.

LIR AUSSI:http://lapatrienews.dz/lutte-contre-la-covid-19-sonatrach-contribue-a-hauteur-de-1milliard-de-da/