Catastrophes dues aux changements climatiques: Tebboune propose la création d’un fonds africain

Catastrophes dues aux changements climatiques: Tebboune propose la création d’un fonds africain

L’Afrique de l’Ouest et centrale mais aussi, les Etats insulaires tropicaux tels que le Vanuatu, Tonga, les îles Salomon et Fidji, « continuent d’être parmi les plus vulnérables aux catastrophes naturelles dans le monde », lit-on dans une étude portant sur les menaces des catastrophes naturelles qui guettent le Continent africain.

C’est pourquoi la création d’un fond africain dédié aux catastrophes dues aux changements climatiques est devenue impérative, comme proposé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune

Soulignant l’impératif d’appliquer les principes sur lesquels repose la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC), le président Tebboune qui intervenait ce mardi, par visioconférence à une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA) au niveau des chefs d’Etats et de gouvernements, le Président  Tebboune a en effet, relevé la nécessité de « préserver les principes sur lesquels repose la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique, en tête desquels le principe de la responsabilité commune et différenciée des pays membres ».

Le chef de l’Etat a, dans ce sens, formé le vœu  de voir «l’Union africaine créer un fonds spécial dédié aux catastrophes dues aux changements climatiques et auquel prendront part les pays africains les plus aisés, avec l’aide du Secrétaire général des Nations unies, du Conseil de sécurité et de toutes les parties concernées par les changements climatiques».

Deux points ont été examinés lors de cette réunion, «le premier ayant trait aux changements climatiques et à leurs impacts sur la paix et la sécurité en Afrique, le deuxième à la question du Sahara occidental à la lumière des développements et des dangereux dépassements enregistrés récemment dans les territoires sahraouis occupés».

Dj. Am