Coupe de la CAF, R. Casablanca 2- JSK 1 : des Canaris en  jaune pâle 

Coupe de la CAF, R. Casablanca 2- JSK 1 : des Canaris en  jaune pâle 

 En dépit d’une première mi-temps accablante pour les joueurs de la JSK, ces derniers, sous la houlette du coach français Denis Lavagne,  ont tenté de renverser la vapeur en inscrivant le premier but, grâce à Boulahya qui n’a pas eu trop de mal à percer la défense marocaine.

Dès cette réalisation qui a conforté les Canaris dans leur espoir de venir à bout de cette équipe du Raja,  le milieu de terrain fut à leur l’avantage durant plus de 15 minutes mais sans trop faire mouche. Pour les observateurs, il y avait de la place pour plusieurs buts mais encore fallait-il y arriver quand l’adversaire use souvent d’agressivité pour stopper les élans et préserver son score. A 30 minutes de la fin de cette finale de la coupe de la confédération, l’espoir était encore de mise pour réaliser la grinta  qui leur permettrait de se hisser sur le toit de l’Afrique.

Mais plus le temps s’égraine  et plus les ratages  se multiplient pour l’attaque kabyle.

Et le désir d’aller au bout de leurs ambitions, à savoir remonter au score, a poussé quelquefois le défenseur à aller prêter main forte aux attaquants. mais en vain .

Même le changement de Oukaci par Sayoud, à la 70è minute, n’a pas apporté du neuf. Bien au contraire, le Raja a failli aggraver le score  mais le beau plongeon du gardien kabyle a eu raison de lui. Toubal a également tout essayé pour faire la différence mais il a eu d’énormes difficultés pour s’exprimer

 Notons, toutefois que malgré le score en sa défaveur, la JSK avait le monopole du ballon à hauteur de 74% comme l’indiquait le commentateur du match.

Battue à plate couture par cette équipe marocaine du Raja, la JS Kabylie a raté l’occasion de réaliser le vœu de millions d’Algériens, à savoir ramener  la coupe de la confédération en Algérie.

Raté pour la JSK qui avait les moyens de permettre aux millions d’Algériens de faire la fête en cette soirée d’été.. Dommage !

Ferhat Zafane