Dafen Art Museum de Chine : Le plasticien Hamza Bounoua consacré

Dafen Art Museum de Chine : Le plasticien Hamza Bounoua consacré

Une toile du plasticien algérien Hamza Bounoua a intégré récemment la collection du Dafen Art Museum, dans la province chinoise de Shenzhen, après sa participation à la deuxième Biennale de peinture à l’huile organisée dans cette ville en 2020. L’œuvre intitulée « Reformat 4 »  a d’abord été sélectionnée pour prendre part à la deuxième Biennale de peinture à l’huile organisée en novembre 2020 sous le thème « Domicile et coexistence » et qui a connu la participation de 275 oeuvres en provenance de 61 pays. « Reformat 4 » est une toile contemporaine de 150 par 122 cm qui donne une nouvelle dimension à la calligraphie et au symbole. Issue d’une collection conçue pendant la période de confinement imposée par la pandémie de Covid-19, cette oeuvre est une méditation sur la distanciation sociale, ses effets et le rôle de la technologie dans cette période. Diplômé de l’Ecole supérieure des beaux-arts d’Alger, Hamza Bounoua est connu pour l’utilisation de la calligraphie arabe dans des contextes symboliques et esthétiques alliant authenticité et modernité, ce qui donne souvent à ses œuvres des sémantiques abstraites. L’artiste a exposé dans plusieurs pays, dont le Koweït, le Brésil, le Canada, la Bosnie, le Qatar.

Plusieurs fois primé, il a reçu en 2001 le prix des Arts méditerranéens à Marseille (France) et le prix du Congrès international des arts euro-algériens à Bruxelles la même année. En septembre 2021 Hamza Bounoua, inaugure la « Diwaniya Art Gallery » avec l’ambition représenter l’art algérien et des artistes étrangers dans différents événements d’envergure et d’offrir à ces derniers une vitrine professionnelle sur la scène artistique internationale.

R.C.