DGSN : Un militant du mouvement islamiste Rachad appréhendé à Tissemsilt

DGSN : Un militant du mouvement islamiste Rachad appréhendé à Tissemsilt

Les services de sécurité nationale ont traité, au cours de la semaine écoulée, plusieurs affaires liées principalement à la publication de contenus incitatifs sur internet, via des applications des réseaux sociaux et des sites Web.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les fakenews visaient à nuire à l’intérêt national, incitant à des rassemblements et appelant à une atteinte à l’ordre et à la sécurité publique.

Selon la même source, les résultats de l’enquête dans l’une des affaires, qui ont été traités par les services de sécurité de la wilaya de Tissemsilt, en coordination avec l’Autorité centrale de lutte contre la cybercriminalité, liés aux technologies de l’information et à la communication avec la Direction de la police judiciaire,  conduit à l’identification des accusés.

En conséquence, un suspect a été identifié et arrêté à Tissemsilt (33 ans), qui a ouvert plusieurs comptes via des plateformes numériques spécifiquement dans le but de promouvoir et de republier les tracts de l’organisation terroriste Rachad et la publication de contenus incitatifs sur internet.

Le suspect, sans profession, a reçu plusieurs ordres de paiement via son compte postal courant de militants en Algérie et à l’étranger, en échange de la publication de contenus incendiaires dans le cyberespace.

Le suspect a reçu les sommes d’argent par le biais de paiements au cours de la période du 01/02/2020 au 15/05/2021, dont le montant total était estimé à 33 millions de centimes et 7600 dinars algériens, et le processus de paiement s’est effectué en trois versements, comme suit:

Le premier versement d’un montant de 61 500,00 dinars algériens.

Le deuxième versement d’un montant de 160200,00 dinars algériens

Le troisième versement d’un montant de 115 000,00 dinars algériens.

En conséquence, le suspect a été déféré devant le tribunal régional compétent de Bourdj Bounaâma à Tissemsilt, où l’ordre de déposer les délits suivants a été émis contre lui:

Publier et promouvoir délibérément de fausses informations et tendancieuses qui peuvent apporter atteinte à la sécurité et l’ordre public, et un délit a été ordonné de recevoir des fonds de l’intérieur et de l’extérieur du pays de sources suspectes, dans le but de mener des actions qui nuisent à la sécurité de l’État et la stabilité de ses institutions. Il a également été accusé d’incitation à un rassemblement sans armes.

Yahia Maouchi