Enquête de l’AHK « World Business Spring 2021» : 60% des entreprises interrogées renoncent aux investissements durant les 12 prochains mois en Algérie

Enquête de l’AHK « World Business Spring 2021» : 60% des entreprises interrogées renoncent aux investissements durant les 12 prochains mois en Algérie

L’enquête «AHK World Business Spring 2021» souligne que «les entreprises basées ou opérant en Algérie jugent la situation actuelle de leur activités  tout au plus «satisfaisante» (41%) ou «mauvaise» (50%)». Aussi, 60% des entreprises interrogées déclarent qu’elles ne seront pas en mesure d’effectuer des investissements au cours des 12 prochains mois». L’enquête précise également  «qu’un peu moins de 60 %» de ces entreprises, déclarent qu’elles n’effectueront pas des changements quant au nombre de leurs employés, tandis que 27 % s’attendent à une diminution de ce nombre».

En guise d’explication, le même document explique que «les fluctuations des taux de change, synonymes de risques économiques, sont citées comme les plus grands risques, avec 62% dans chaque cas». Cependant, «la majorité des entreprises interrogées sur l’Algérie», dans le cadre de l’enquête menée par la DIHK (Deutscher Industrie- und Handelskammertag) auprès des entreprises «s’attendent à une reprise économique durable dès l’année 2022».

Les auteurs de l’enquête soulignent que 71% des entreprises ayant participé à ce sondage sont des PME de moins de 100 employés. Autre précision sur notre pays. L’Algérie, selon le document, figure parmi les «pays dans lesquels les investissements sont particulièrement et fréquemment reportés ou annulés» et se classe quatrième derrière les Emirats arabes Unis, la Thaïlande et Singapour.

Yacine Bouali