Explosions au Liban : une « douloureuse »  épreuve

Explosions au Liban : une « douloureuse »  épreuve

Plusieurs pays et organisations ont apporté  ce mercredi 05 août,  leur soutien au Liban suite aux deux explosions ayant frappé mardi  la capitale Beyrouth, mettant en avant une assistance technique, sanitaire  et financière.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui s’est entretenu  avec son homologue libanais, Michel Aoun, via un appel téléphonique, a fait  part de la disponibilité de l’Algérie à aider le peuple libanais frère dans  cette épreuve.

Le président Tebboune a également assuré, une nouvelle fois, de l’entière  solidarité de l’Algérie avec le Liban dans cette douloureuse épreuve et de  sa disponibilité à répondre aux besoins qu’il exprimera pour atténuer  l’ampleur de la catastrophe.

De son côté, le président tunisien, Kaies Saied, a donné instruction  d’envoyer au Liban deux avions militaires chargés d’équipements médicaux, de médicaments et de rations de survie. La présidence tunisienne a indiqué que cent personnes blessées lors de ce drame seront ramenées en Tunisie pour y être hospitalisées, notamment à l’Hôpital militaire de Tunis.

Le Liban a reçu aussi deux hôpitaux de campagne de la part du Qatar avec des équipements et lits médicaux pour fournir des soins à 1.000 patients.

Le Koweït a pour sa part envoyé un avion à l’aéroport de Beyrouth transportant du matériel médical.

L’Union européenne (UE) a fait part de sa décision de dépêcher à Beyrouth une centaine de pompiers spécialisés pour aider les recherches dans la ville dévastée par deux explosions, a annoncé le commissaire européen chargé de la gestion des crises.

«Le mécanisme de protection civile de l’UE a été activé à la demande des autorités libanaises et coordonne actuellement le déploiement urgent de plus de 100 pompiers hautement qualifiés, avec des véhicules, des chiens et du matériel, spécialisés dans la recherche et le sauvetage en milieu urbain», a expliqué Janez Lenarcic dans un communiqué.

De son coté, la Russie a déclaré qu’elle allait fournir une assistance humanitaire d’urgence au Liban. « La Russie va dépêcher sur place un groupe de secouristes équipés ainsi qu’un hôpital aéroporté et un laboratoire mobile », a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Plusieurs organisations se mobilisent

 

Á l’instar des pays et gouvernements, de nombreuses organisations  internationales ont fait part de leur disponibilité d’être aux côtés du  Liban dans cette épreuve.

L’Organisation des Nations unies qui compte plusieurs blessés parmi son  personnel à Beyrouth, a indiqué qu’elle « reste engagée à soutenir le Liban  en ces temps difficiles et participe activement à la réponse à cet  incident », a assuré le porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU  Antonio Guterres.

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est dite prête à  apporter son soutien au gouvernement libanais et les travailleurs de la  santé à sauver des vies, a déclaré son directeur général, Tedros Adhanom  Ghebreyesus.

De son côté, le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a  souligné « l’importance de trouver la vérité dans les explosions et ceux qui  les ont causées ». Elles « vont malheureusement exacerber les difficultés du  Liban et augmenter la gravité de la crise (…) traversée par le pays »,  a-t-il ajouté.

Le gouverneur de Beyrouth, Marwan Abboud, a estimé, ce mercredi, que les  explosions de la veille ont causé à la capitale libanaise 3 à 5 milliards de dollars de dégâts matériels, a rapporté l’Agence nationale de l’information du Liban.

La plupart des magasins du centre-ville de Beyrouth ont été détruits car le centre-ville de la capitale se situe à proximité du port. Dans d’autres quartiers de la ville, y compris Achrafieh, Gemmayzeh, Mar  Mikhael, Jnah et Ras Beyrouth, les bâtiments ont été partiellement voire  entièrement détruits. En outre, le président du Syndicat des propriétaires  d’hôtels, Pierre Achkar, a fait savoir mercredi que 90% des hôtels de la  ville ont été endommagés tandis que de nombreux employés et clients ont été  blessés. Deux énormes explosions ont secoué mardi le port de Beyrouth à 18h10 heure  locale (16h10 GMT), faisant plus de 100 morts et des milliers de  blessés.

M.M.H

LIRE AUSSI:

http://lapatrienews.dz/explosions-de-beyrouth-le-president-tebboune-exprime-la-solidarite-de-lalgerie-au-peuple-libanais/