Heliopolis représentera l’Algérie aux Oscars : Djaffar Gacem exprime son bonheur

Heliopolis représentera l’Algérie aux Oscars : Djaffar Gacem exprime son bonheur

« Heureux de vous annoncer que Héliopolis – Film a été sélectionné par le comité algérien, et représentera l’Algérie aux Oscars 2022 » a publié, hier en soirée, Djaffar Gacem sur son compte officiel des réseaux sociaux.

Le réalisateur a de quoi se réjouir. Lakhdar Hamina, président du Comité de sélection algérien au ministère de la Culture et des Arts et ses pairs (le réalisateur Belkacem Hadjadj, du réalisateur Rachid, la réalisatrice Yasmine Chouikh, le directeur de la Cinémathèque, Salim Aggar, l’acteur Faouzi Saichi et le musicien et compositeur Salim Dada) lui ont redonné l’espoir de voir son film potentiellement nommé, par l’académie de la plus prestigieuse distinction cinématographique, dans la catégorie du meilleur long métrage international.

Et pourquoi pas, recevoir la célèbre statuette, le 27 mars 2022 à Los Angeles lors de la 94ème de la cérémonie des Oscars.

L’année dernière, il a raté malencontreusement cette occasion . Son œuvre a été retirée de la sélection car elle n’a pas été projetée dans les salles obscures du pays d’origine à cause de la pandémie au coronavirus.

L’histoire du long métrage est inspirée du contexte historique des années 40. Un propriétaire de terres agricoles dans l’agglomération d’Heliopolis (région de Guelma) est acquis à l’approche de l’Algerie françaises (assimilation) prônée par des courants politiques à l’époque.

Son fils est, quand à lui adepte des courants anticolonialistes et indépendantistes. Le duel, parfois violent, entre le père et le fils illustre les confrontations entre les idées opposées des leaders politiques algériens (Ferhat Abbas, Omar Ouzeguene Messali Hadj, Chekh Ben Badis…), une décennie avant le déclenchement de la guerre de libération nationale. A l’affiche de ce premier long métrage de Djaâfar Gacem : Aziz Boukrouni, Mehdi Ramdani, Fodhil Assoul et quelques acteurs français.

Soulef B.