Huawei et Union africaine de télécommunications : engagement pour soutenir l’Afrique dans sa transformation numérique

Huawei et Union africaine de télécommunications : engagement pour soutenir l’Afrique dans sa transformation numérique

D’ici 2025, le numérique pourrait apporter 180 milliards USD à l’économie africaine selon les prévisions de Google et de la SFI. Un acquis qui reste tributaire des investissements dans l’infrastructure télécom et la main-d’œuvre qualifiée.

Selon les deux sociétés, cette contribution potentielle pourrait même atteindre 712 milliards USD  grâce au développement rapide de la connectivité et des services numériques largement utilisés pour soutenir la continuité des activités et les besoins des consommateurs pendant la Covid-19.

Et pour la concrétisation des projets, l’Union africaine des télécommunications (UAT) et la société chinoise Huawei Technologies Limited se sont engagées à soutenir l’Afrique dans sa transformation numérique, ave  c à la clé une signature d’un mémorandum portant entre autres développement de l’innovation locale, les compétences des jeunes, la connectivité rurale.

« Huawei a transformé la connectivité et apporté une contribution majeure au continent grâce à ses investissements dans les infrastructures numériques, les compétences en TIC, les solutions de connectivité respectueuses de l’environnement et les technologies de pointe pour les zones rurales », a déclaré John OMO, le secrétaire général de l’UAT lors de la cérémonie de signature du mémorandum. Et d’ajouter : «L’organisation est un partenaire de développement de confiance de l’Afrique. Le document que nous signons aujourd’hui vise à renforcer ce partenariat. L’Afrique a une formidable opportunité de saisir pleinement le potentiel des nouvelles technologies ». Notons qu’avec l’impact de la Covid-19, la transition ou la transformation numériques sont devenues des priorités absolues pour les pays africains.

Rappelons dans cette optique que la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA), lors de la session africaine virtuelle du Sommet mondial africain sur la société de l’information (SMSI), avait exhortait les différents pays à mettre rapidement en œuvre la Stratégie globale de transformation de la Commission de l’Union africaine.

Pour Google et SFI, accroître l’accès Internet pour atteindre 75% de la population pourrait créer 44 millions d’emplois surtout dans le secteur informel auquel Internet offre de nombreuses opportunités de croissance.

Yacine Bouali