Inscrits au Registre du Commerce : hausse de 45,53% durant les 5 premiers mois 2021

Inscrits au Registre du Commerce : hausse de 45,53% durant les 5 premiers mois 2021

Le nombre de nouveaux inscrits au Registre de commerce a augmenté de 45,53% pour durant les 5 premiers mois de 2021,   précise le ministère du Commerce, dans un communiqué rendu public. Ainsi, le nombre de personnes physiques et morales inscrites est passé à 83.879, contre  57.636 inscrits pour la même période de l’année 2020.

La même source précise également que cette année est marqué par le fait qu’aucune aucune ré-immatriculation n’a été enregistrée contre 4 à la même période de l’année dernière.

Le nombre de modifications, lui, est passé de 43.863 à 50.531. Dans une comparaison entre les années 2019 et 2020, le ministère du Commerce précise qu’en dépit de la situation sanitaire induite par la pandémie de Covid-19, les inscriptions au Registre de commerce ont augmenté de 32,24%.

Une performance qui trouve son explication dans «les mesures prises pour encourager le climat des affaires et la stabilité du tissu de l’économie nationale».

Notons par ailleurs que le nombre des femmes commerçantes inscrites au registre de commerce représente 168.987 à fin février 2021, dont 155.031 personnes physiques et 13.956 personnes morales (gérantes de sociétés).

Les femmes commerçantes représentent 7,9% du total des commerçants inscrits au registre du commerce et qui sont au nombre de 2.145.067 commerçants.

Le CNRC avait précisé que les professions libérales, les activités agricoles, les métiers et le travail artisanal ne sont pas pris en compte du fait qu’ils soient encadrés par des dispositifs législatifs et réglementaires particuliers.

Rappelons par ailleurs que le ministre du Commerce Kamel Rezig, avait annoncé la prolongation au 30 juin 2021 du délai imparti aux commerçants pour le retrait du Registre de commerce électronique.

Le ministre du Commerce a déclaré que le secteur a prolongé le délai de six mois aux commerçants retardataires à numériser leur registre du commerce.

Yacine Bouali