Jean-Paul Lecoq : «Tsahal est le bras armé d’un état terroriste »

 

Jean-Paul Lecoq : «Tsahal est le bras armé d’un état terroriste »

Lorsqu’il s’agit de défendre les causes justes,  le député PCF Jean-Paul Lecoq, va droit au but. Sans détour aucun.

Connu pour son franc-parler, et dans sa réponse  au porte-parole de Tsahal pendant une commission parlementaire (française), Jean-Paul Lecoq, preuve à l’appui, affirme qu’ « Israël est un état terroriste ».

« Quand vous parlez de l’utilisation de la terreur pour atteindre des objectifs, sachez que cela est tout simplement du terrorisme. Et c’est exactement une politique d’apartheid qui est exercée par votre armée en Palestine, particulièrement dans la bande de Gaza», dit-il en effet à l’dresse  porte-parole de Tsahal devant les parlementaires farçais, dans une vidéo visionnée par la Patrie News.

Le  député PCF, pour appuyer ses dires, est remonté en juillet 2009.  Mois durant lequel, 1 400 Palestiniens aveint été tués, dont environ 300 enfants et des centaines de civils non armés, y compris plus de 115 femmes et quelque 85 hommes âgés de plus de cinquante ans, au cours de l’opération Plomb durci »,  qui a duré vingt-deux jours.

« La plupart des civils palestiniens ont été victimes d’attaques menées à l’aide d’armes de haute précision capables de cibler et de frapper leur cible dans un rayon d’un mètre. Elles sont dotées d’optiques d’une qualité exceptionnelle qui permettent aux opérateurs de voir leur objectif en détail », déploraient des ONG.

Tout au long de l’opération,  les frontières de Gaza sont restées fermées, empêchant les civils de fuir, alors qu’ils ne se trouvaient nulle part en sécurité à Gaza.

« L’opération « Plomb durci », était un acte d’humiliation. Vous avez semé la terreur dans la Bande de Gaza et broyé son économie. Tous les bâtiments y étaient rasés.  Cela n’est nullement un acte militaire comme vous ne cessez de le répéter.  C’est du terrorisme.  Les images que vous êtes entrain  (de nous montrer est de la propagande. Elles n’ont pour autres objectifs que de servir le financement de votre armée », a encore fustigé Jean-Paul Lecoq qui n’en reste pas là.

Évoquant la question des détenus palestiniens qui croupissent pour certains,  depuis de longues années dans les geôles israéliennes,   le député français, a rappelé qu’ils sont jetés en prison « sans être jugés », alors que « les israéliens prétendent la démocratie ».

Jean-Paul Lecoq qui a sermonné le porte-parole de l’armée israélienne, « le bras  armé d’un État terroriste »,  s’est demandé pourquoi il est toujours esquivé « les questions qui fâchent », telle que notamment la bombe atomique.

« Vous tirez sur y compris des enfants au nom de la légitime défense, or ce concept n’est valable que lorsqu’il s’agit d’une armée à une armée », fustige le député français, une des première personnalités politiques françaises à affirmer clairement en juin 2020 que L’occupation (israélienne) c’est la terreur, l’annexion c’est l’apartheid! Un mois auparavant, député, membre du Parti communiste français, avait demandé au ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, « la reconnaissance immédiate de l’État Palestinien » par la France, lors d’un discours à l’Assemblée nationale française.

« Il faut faire comprendre par tous les moyens qu’il n’est plus possible de coopérer avec un État qui met en cage Gaza, qui vote des lois d’apartheid et qui tire à balles réelles sur de jeunes manifestants », avait-il en effet  déclaré.

Farid Houali