L’Algérie achète une quantité de blé, la France exclue

L’Algérie achète une quantité de blé, la France exclue

Selon l’agence Reuters qui cite des négociants européens, l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) a commencé ce vendredi à acheter du blé meunier dans le cadre d’un appel d’offres international.

L’origine de ces achats serait l’Amérique du Sud et la région de la mer Noire. Toutefois, « aucune vente de blé français n’a été signalée », a ajouté la même source. Le prix d’achat se situe, quant à lui, entre 348 à 350 dollars la tonne (coût et fret compris).

Au mois de décembre dernier, l’Algérie a commandé entre 690.000 et 700.000 tonnes de blé meunier auprès de plusieurs fournisseurs. La France était absente.

L’Algérie mise de plus en plus sur le blé russe. Au total, 800 000 tonnes ont été acquis début décembre, avait indiqué précédemment  FranceAgriMer.

Selon une note d’infos d’Agreste, le service statistique du ministère français de l’Agriculture, datant du 11 août 2021, l’Algérie tend à diminuer ses importations de blé français d’année en année.

Skander Boutaiba

Articles récents

Articles similaires