L’Algérie et le Niger intensifient leur coopération dans le domaine énergétique

L’Algérie et le Niger intensifient leur coopération dans le domaine énergétique

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, et celui de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, ont effectué une visite de travail au Niger.

Hier mercredi, ils ont été reçus à Niamey par le président de ce pays voisin. « Nous avons été reçus aujourd’hui par le président nigérien, Mohamed Bazoum, à qui nous avons transmis les salutations de son frère, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune », a indiqué M. Beldjoud à l’issue de la rencontre.

Louant la qualité des relations entre l’Algérie et le Niger – appelées à se renforcer – le ministre de l’Intérieur a évoqué « l’ouverture du poste frontalier d’In Guezzam et de la formation dans les domaines de la police, de la protection civile et de l’administration ».

Pour sa part, le ministre de l’Energie a souligné l’existence de plusieurs projets lancés au Niger, notamment par le groupe Sonatrach. Il a cité, entre autres, le bloc pétrolier à Kafra qui a donné « des résultats positifs et encourageants ».

Lors de cette visite, un mémorandum d’entente entre Nigelec, le principal distributeur d’électricité au Niger, et Sonelgaz a été signé. Il s’agit, en somme, d’une première étape « d’une coopération fructueuse », comme l’indique l’entreprise publique sur sa page Facebook.

D’ailleurs, le président directeur général du groupe industriel énergétique, Chaher Boulakhras, faisait partie de la délégation.

La visite des deux ministres algériens fait suite à la visite officielle effectuée, au mois de juillet, par le président Bazoum à Alger, et celle effectuée à Niamey,  début septembre, par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

Skander Boutaiba