Le ministre sioniste de la Défense attendu au Maroc : Une visite qui sent fortement le soufre !

Le ministre sioniste de la Défense attendu au Maroc : Une visite qui sent fortement le soufre !

Le boucher des Palestiniens et, accessoirement, ministre de la « défonce » de l’entité sioniste est attendu au Maroc ce mardi. Loin d’être anodine, cette visite inédite dans les relations secrètes et incestueuses entre Rabat et Tel-Aviv est porteuse de dangers tout aussi graves qu’imminents pour le Maghreb arabe en particulier, et pour toute l’Afrique en général. Le loup est bel et bien dans la bergerie.  « Le ministre israélien de la défense, Benny Gantz, s’envole mardi 23 novembre au soir pour le Maroc, une première visite visant à renforcer la coopération sécuritaire entre les deux pays, un an après la normalisation de leur relation, et en pleine tension entre Alger et Rabat sur le Sahara occidental ». C’est ce qu’écrit le journal Le Monde dans son édition du jour. Le même journal ajoute que « M. Gantz, qui s’envole mardi soir de Tel-Aviv et quittera le Maroc jeudi, doit signer sur place un accord qui vise à « établir la pierre d’assise des relations sécuritaires futures entre Israël et le Maroc ». Comme il fallait le craindre et s’en doter, il n’est rien moins question que d’une coopération sécuritaire étroite entre ces deux entités. Or, connaissant le caractère belliqueux et expansionniste de ces deux entités, il ya bel et bien lieu de s’en inquiéter. Le Monde parle carrément de « hard Power » et, donc, de démonstration de force militaire de la part du Maroc. Les attaques de drones récemment menées par du matériel turc et sioniste ultrasophistiqué peut s’inscrire dans cette approche nouvelle, sachant que l’armée d’occupation marocaine, au début de ce mois, n’avait pas hésité à assassiner trois routiers algériens, pourtant désormais et formellement identifiés. « Pour Bruce Maddy-Weitzman, spécialiste des relations israélo-marocaines à l’université de Tel-Aviv, la première visite d’un ministre israélien de la défense au Maroc, en pleine tension entre les deux poids lourds du Maghreb (Algérie et Maroc), ne semble pas tenir de la pure coïncidence », développe encore le même média. Ce n’est pas tout. A peine la visite officielle au Maroc du ministre de la défense de l’entité sioniste a-t-elle été annoncée que l’on apprend l’existence d’un projet commun, bien mûri déjà, consistant en l’installation d’une base militaire commune à ces deux entités. C’est le site d’information El-Español, réputé très au fait de ce genre de questions stratégiques, qui en a fait la révélation ce mercredi. « L’information intervient à la veille de la première visite d’un ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, au Maroc, qui devrait avoir lieu les 24 et 25 novembre prochain.Il est prévu également que lors de cette entrevue officielle, Gantz s’engage à fournir au Maroc le système avancé de défense aérienne, le Dôme de fer (Iron Dome) », écrit en effet ce site, confirmant ce que nous avions déjà avancé s’agissant de l’acquisition de Dôme de Fer, ce qui ne signifier rien moins que les attaques des forces de l’APLS (armée populaire sahraouie), causent aux forces d’occupation marocaines de sérieuses et sévères pertes humaines et matérielles, contrairement à ce que tente de faire accroire Rabat. La base militaire commune aux  deux entités, elle, est prévue à une quarantaine de kilomètres de Melilla. Il est également question pour le royaume chérifien d’entamer l’assemblage de drones kamikazes conçus par l’armée d’occupation sioniste. Ce sont les ingénieurs de cette dernière qui se trouvent derrière l’érection du tristement célèbre mur de sable, ou mur de honte, qui coupe de part en part le Sahara Occidental. « L’accord d’entente pour explorer les opportunités d’investissement qui sera signé par les responsables de la défense des deux pays, lors de la réunion prévue la semaine prochaine à Rabat, comprend également la construction d’une base militaire commune au sud de Mellilia, selon le site internet précité », précise encore ce média en ligne. Celui-ci ajoute également que « parmi les zones envisagées pour cette installation du nouveau complexe, il y a la ville d’Afsó, à 50 kilomètres de Mellilia, près de l’aéroport de Monte Arruit ». Il est en outre fort à parier que cette visite, à très forte connotation politique et stratégique, soit mise à profit par les deux parties pour se livrer à des déclarations belliqueuses à l’endroit de l’’Algérie. Un gravissime précédent du genre s’était en effet produit lorsque Yair Lapid, ministre des Affaires Etrangères de l’entité sioniste, s’en était directement et nommément pris à nous à partir du sol marocain, et en présence de son hôte, le sieur Nacer Bourita. Nul doute que nous en saurons plus ce soir ou le lendemain lorsque les desseins de cette délictueuse visite nous auront été dévoilés. A suivre donc…

Ali Oussi

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,319SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles