Les partis azerbaïdjanais évoquent les crimes de la France en Algérie

Les partis azerbaïdjanais évoquent les crimes de la France en Algérie

Pour protester contre la position du président français, Emmanuel Macron, quant au conflit armé opposant leur pays à l’Arménie, les partis azerbaïdjanais ont évoqué ce mercredi le passé colonial de la France en Algérie.

« Le président français Emmanuel Macron a abordé, le 30 septembre à Riga, le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et les affrontements sur la ligne de front et a fait des déclarations qui ne reflètent pas la vérité. Plus tard, en tant que président d’un pays comme la France, il a calomnié notre pays en s’appuyant sur de fausses informations et de rumeurs, sans aucune preuve. Ces déclarations ont provoqué de vives protestations chez la société azerbaïdjanaise et nous sommes convaincus que la France, en tant que coprésidente du groupe de Minsk de l’OSCE, ne peut pas maintenir sa neutralité », déplorent-ils dans une déclaration reprise par l’agence officielle azerbaïdjanaise.

Mécontents, les partis politiques de ce pays du Caucase ont vertement taclé la France, qualifiant ses crimes de « génocides ».  « La France est un pays qui a commis des génocides en Algérie, au Vietnam, à Djibouti, au Tchad, au Gabon et en Tunisie », rappellent-ils.

La classe politique azerbaïdjanaise, qui s’en est pris directement à Emmanuel Macron, a dénoncé son silence « lorsque l’Arménie a menacé l’Azerbaïdjan d’une ‘nouvelle guerre pour de nouvelles terres’ ».

« Au lieu d’être partial envers l’Azerbaïdjan, le président français devrait revenir à son histoire et se rappeler de la politique coloniale de son pays. L’Azerbaïdjan lutte contre l’agresseur sur son territoire », pointent-ils.

Et d’affirmer, « la cause de l’Azerbaïdjan est juste. Notre position repose à la fois sur le droit international et la justice historique. Le Karabagh, c’est l’Azerbaïdjan ! »

Nacereddine Benkharef

Articles récents

Articles similaires