L’Opium et le bâton : Projection en avant-première de sa version en tamazight

L’Opium et le bâton : Projection en avant-première de sa version en tamazight
« L’Opium et le bâton » a été projeté, ce mardi, dans sa version en tamazight, en avant-première à la salle Ibn Zaydoun (Alger).
Le doublage de ce long-métrage, œuvre mythique du cinéaste Ahmed Rachedi sortie en salles obscures en 1971, a été réalisé par Samir Ait-Belkacem, en 2017, à l’occasion de la célébration du centenaire de la naissance de l’écrivain algérien Mouloud Mammeri (1917-2017).
Le projet est parrainé par le Haut conseil à l’amazighité (HCA), l’Association, algérienne pour le rayonnement culturel (AARC).
La ministre de la Culture, Wafa Chaalal, ainsi que le SG du HCA, El Hachemi Assad, la directrice de la Culture de la wilaya de Tizi-Ouzou et des célébrités du monde du cinéma ont assisté à l’évènement.
L’Opium et le Bâton, inspiré d’un roman éponyme de Mouloud Mammeri, raconte les exactions dont ont été victimes les habitants des douars, sous instigation du colonisateur français. Il met en scène les luttes et les sacrifices pour l’indépendance.
Les rôles des personnages principaux ont été magistralement campés par Rouiched, Sid-Ali Kouiret, Jean-Louis Trintignant et Marie José Nat. Les voix de Rouiched et Kouiret sont doublées, dans la version amazighe, par Abdenbi Ouramdane et Hocine Ouarab.
La traduction dans la langue ancestrale de deux autres œuvres de Mammeri « La colline oubliée »(tawrirt yettwattun) et  La traversée (tazeggrawt) sont en cours.
S. Biskri

Articles récents

Articles similaires