Lutte antidrogue: L’ONU salue l’engagement profond de l’Algérie

Lutte antidrogue: L’ONU salue l’engagement profond de l’Algérie

Le coordonnateur résident du Système des Nations unies en Algérie, Eric Overvest, a salué, dimanche à Alger, l’engagement «profond» de l’Algérie concernant la lutte contre la toxicomanie et le trafic de drogue, affirmant l’appui des Nations unis aux efforts de l’Algérie dans ce domaine.

Dans une allocution prononcée à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la lutte contre la toxicomanie au siège du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Overvest a mis en avant «l’engagement profond de l’Algérie concernant la lutte contre la toxicomanie et le trafic de drogue dans le souci de mettre les jeunes à l’abri de ce véritable fléau», saluant, dans ce sens, «sa volonté de renforcer les mesures préventives et sanitaires en vue de la lutte contre la toxicomanie et l’adoption de normes internationales et de bonnes pratiques que nous encourageons et soutenons».

A cette occasion, le même intervenant a rappelé que le rapport mondial sur les drogues de 2021 publié par l’Observatoire européen de la Drogue et de la toxicomanie avait affirmé que «le nombre de décès liés aux troubles provoqués par la toxicomanie a redoublé en 10 ans», soulignant, en revanche, «une baisse du nombre des nouveaux cas de VIH chez les personnes adultes dans le monde à l’exception des personnes consommant de la drogue par voie intraveineuse qui représentaient 10% des nouveaux cas en 2019».

Partant, M. Overvest a mis l’accent sur l’impérative «intensification des programmes de prévention en Algérie en collaboration avec le ministère de la Santé et des association de la société civile et avec l’aide des Nations unies, outre l’amélioration et l’accès au traitement de substitution aux opiacés (méthadone) qui a été lancé pour la première fois en Algérie au début de l’année en cours».

En prenant en considération ces deux volets, «l’Algérie s’engage publiquement à recourir à une approche orientée pour répondre aux besoins des personnes et souligne la priorité accordée à l’Homme et à la protection des jeunes contre l’addiction et tous les fléaux liés à la drogue», a poursuivi le même intervenant, relevant «le soutien des Nations unies aux efforts de l’Algérie dans ce domaine».

Le ministère de la Santé a célébré la journée mondiale de la lutte contre la toxicomanie à travers un programme de deux jours caractérisé par l’organisation de plusieurs ateliers et de séances débat consacrées à l’expérience du recours au méthadone et le projet de son élargissement, outre la stratégie de prévention contre le tabac et les drogues dans le milieu éducatif.

Dj. Am