Mines : L’exploitation de Ghar-Djebilet de précise

Mines : L’exploitation de Ghar-Djebilet de précise

L’exploitation de la mine de fer de Ghar-Djebilet, située dans la wilaya de Tindouf, sera enfin entamée, après une longue attente, grâce à la volonté des pouvoirs publics de valoriser toutes les richesses naturelles inexploitées.

La signature du contrat de joint-venture pour la réalisation du projet d’exploitation du gisement de fer de Ghar Djebilet entre la partie algérienne et le consortium chinois CMH est prévue en effet, « au cours du quatrième trimestre 2021 », selon le directeur dudit projet.

 « Le projet, dont la signature du contrat de joint-venture pour sa concrétisation avec le consortium chinois qui regroupe trois grandes sociétés chinoises (CWE, MCC et Heyday Solar) est prévue au cours du quatrième trimestre 2021, permettra de contribuer au développement économique d’une grande partie du Sud-ouest du pays, mais aussi à la relance de l’économie nationale, au développement et à la promotion du secteur des mines dans le pays », a assuré à ce propos, ce mercredi, Ahmed Ben-Abbès lors de la présentation de ce projet aux autorités de la wilaya de Bechar.

Cofinancé par l’Algérie et la Chine, ce projet verra ensuite son lancement effectif en trois (3) étapes, à savoir 2021/2024 avec la réalisation de l’unité pilote, la deuxième phase (2024-2027) sera dédiée à la production de 2 à 4 millions de tonnes de produits marchands, tandis que la troisième phase (2027-2035 à 2040) verra la production de 40 à 50 millions de tonnes, dont 30 millions de tonnes de produits marchands, a-t-il expliqué à l’assistance composée de responsables locaux des différents secteurs concernés par cette réalisation minière et de représentants du consortium chinois CMH.

Trois sites miniers sont concernés par les phases d’exploitation de ce gisement, dont les ressources sont estimées à plus de trois (3) milliards de tonnes, localisés à Ghar Djebilet Ouest, Centre et Est, en plus du gisement de fer de Mechri Abdelaziz, situé à 200 km à l’est de Ghar  Djebilet, a souligné M. Ben-Abbès.

Dans la wilaya de Bechar, et dans le cadre de ce projet minier, il est prévu à l’horizon 2029-2030 la réalisation de nombreuses installations et infrastructures de production sidérurgiques, installations de stockage du minerai provenant des sites d’exploitation de Ghar-Djebilet dans le but de son acheminement vers le nord du pays (Bethioua, wilaya d’Oran), par camion électrique et par train spécial, sachant qu’il est prévu la réalisation de 1.700 km de voies ferrées Bechar-Tindouf-Ghar Djebilet, selon le même cadre du secteur de l’Energie et des mines.

Outre ces infrastructures minières, il est aussi retenu au registre du même projet, qui donnera lieu, dans sa phase de concrétisation, la création de 3.000 à 5.000 emplois, la réalisation de grandes opérations d’amenées d’eau à travers un projet de transfert hydrique, tant pour les besoins des trois sites d’exploitation de minerai de fer que pour répondre à la demande des populations, de l’agriculture et de l’industrie en générale, a-t-on fait savoir lors de la présentation du projet.

La modernisation du réseau routier des régions de Tindouf et Bechar, ainsi que le développement des petites et moyennes entreprises en lien avec l’industrie minière et l’exploitation des infrastructures et utilités en sous-traitance, sont les autres opérations inscrites à l’actif de ce grand projet minier, qui s’inscrit dans le cadre des engagements du président de la République tendant à la mobilisation et à l’exploitation du potentiel minier du pays, a souligné le wali de Bechar, Mohamed Saïd Ben-Kamou.

«Ce projet vise à garantir et à sécuriser l’approvisionnement des usines nationales de métallurgie et de sidérurgie en matières brutes et à promouvoir les recettes hors hydrocarbures à travers l’exportation», a souligné Rabhi Fadila, représentante du ministère de l’Energie et des Mines lors de cette rencontre.

M.M.H