Saïd Chanegriha à partir de Ouragla : « L’Algérie ne se soumettra à quiconque, quelle que soit sa puissance »

Saïd Chanegriha à partir de Ouragla : « L’Algérie ne se soumettra à quiconque, quelle que soit sa puissance »

Le chef d’État-major de l’ANP qui  effectue à compter de mardi 29 juin 2021, une visite de travail et d’inspection en 4ème RM à Ouargla, a été aussi clair que catégorique dans ses propos dans son allocution d’orientation, suivie par les personnels de toutes les unités de la Région.

« L’Algérie n’acceptera jamais de menace, quelle que soit la partie qui la profère ni se soumettra à quiconque, quelle que soit sa puissance. Ainsi, nous mettons en garde ces parties et toute personne poussée par son esprit maladif et sa soif de pouvoir, contre l’atteinte à la réputation, la sécurité et l’intégrité territoriale de l’Algérie », a en effet affirmé le général de corps d’Armée, Saïd Chanegriha.

« Qu’ils sachent tous,  que la riposte sera féroce et résolue et que l’Algérie, forte de sa vaillante armée et son peuple révolutionnaire et combattant à travers les temps, ancrée grâce à sa glorieuse histoire, est plus noble pour qu’elle soit ébranlée par des aliénés et des téméraires », a-t-il soutenu.

Notant en effet que l’ANP se doit, plus que par le passé, de redoubler de détermination à consentir davantage d’efforts, en particulier au regard de la conjoncture sécuritaire instable que vit notre région, afin d’atteindre les plus hauts degrés de disponibilité opérationnelle des unités déployées en territoire de compétence, le chef d’état-major de l’ANP a rappelé que partant de  sa position de pays pivot dans la région, « l’Algérie a, de tout temps, œuvré à soutenir toutes les initiatives internationales, visant à restaurer la sécurité et la stabilité dans les pays du voisinage ».

Appelant les effectifs de l’ANP, notamment ceux mobilisés,  le long de nos frontières, à « redoubler de détermination afin de consentir davantage d’efforts, en particulier au regard de la conjoncture sécuritaire instable que vit notre région, afin d’atteindre les plus hauts degrés de disponibilité opérationnelle », Saïd Chanegriha a relevé que que cette « détermination et cette volonté à consentir davantage d’effort au service de l’intégrité de la nation s’accroitront quand le militaire prend conscience des menaces et des dangers qui entourent son pays et qui sont le résultat de la situation sécuritaire délétère et chronique qui s’exacerbe de plus en plus en raison de la course internationale pour l’hégémonie, et des ingérences militaires exogènes, ce qui aggrave la situation sécuritaire régionale, déjà détériorée ».

Dj. Am