Salah Goudjil : « les élections locales sont la dernière pierre de la reconstruction institutionnelle »

Salah Goudjil : « les élections locales sont la dernière pierre de la reconstruction institutionnelle »

Ce jeudi, le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a présidé une réunion du bureau du conseil auquel ont participé les présidents des groupes parlementaires et le questeur. A l’ordre du jour : fixer le calendrier des séances plénières du 22 au 25 novembre 2021.

Au cours de ces séances, le projet de Loi de finances pour l’exercice 2022 sera examiné par les sénateurs, puis soumis au vote. De plus, il sera question d’exposer le projet de budget du Conseil de la nation pour l’année 2022, mais aussi la soumission et l’approbation de 13 projets de loi concernant les secteurs de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, de la justice, des finances, du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale.

Dans une allocution, le président du Conseil de la nation a d’abord félicité les sénateurs Omar Belhadj et Leïla Aslaoui à la suite de leur nomination par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, respectivement président et membre de la Cour constitutionnelle.

Il a ensuite évoqué les prochaines élections locales qui auront lieu le 27 novembre. Dans ce sens, Salah Goudjil a affirmé que cette échéance constitue « la dernière pièce nécessaire à la reconstruction des institutions de l’Etat ».

Il a également souligné la transformation radicale que connaît notre pays à l’échelle intérieure et les défis que lui imposent l’environnement régional. « L’Algérie demeure souveraine et résistante à tous les complots », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, il a été décidé lors de cette réunion d’examiner le projet de Loi de finances ce jeudi au niveau de la commission des affaires économiques et financières de la chambre haute du Parlement.

Yanis Younsi