Une série de démentis a été apporté au Maroc : La propagande du makhzen dévoilée

 Une série de démentis a été apporté au Maroc : La propagande du makhzen dévoilée

La propagande de Rabat ne passe plus à l’échelle internationale. Le makhzen a en effet essuyé une série de revers qui  ont provoqué l’effondrement de toute la campagne de désinformation mise en place pour justifier son agression dans les territoires sahraouis occupés ou contre des civils traversant cette zone ou encore diriger des messages visant à tromper l’opinion interne dans son pays. Sur ce dernier volet, un démenti  cinglant a par exemple été apporté ce vendredi par des spécialistes espagnols après l’annonce de la découverte de gisements de pétrole à Tarfaya, au large des îles Canaries. L’Association  des géologues et géophysiciens pétroliers espagnols (AGGEP)  a en effet réagi en publiant un texte dans lequel elle  affirme que « tous les chiffres  ayant été récemment publiés sur le pétrole fantôme au Maroc entrent dans la catégorie des ressources non découvertes ou prospectives ».  Les experts ont aussi fourni des explications  techniques visant à démontrer tout l’inverse de ce qu’affirme le Maroc. Il va sans dire que l’annonce marocaine visait en grande partie à rassurer la population quant aux capacités du pays en matière énergétique, mais aussi «  attirer des investisseurs », affirme l’AGGEP.

Un autre grossier mensonge avait déjà été démenti quelques jours auparavant par le porte-parole des Nations unies,  après la publication d’informations ( dans la presse marocaine) attribuant  à l’envoyé  spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental des propos qu’il n’avait jamais tenus. Selon Rabat, Staffan de Mistura aurait en effet « applaudi » en privé  le revirement espagnol dans  le dossier sahraoui.

Ce mercredi, un autre démenti cinglant a été  apporté par le porte-parole de l’ONU et le chef de la MINURSO aux allégations marocaines concernant les derniers événements de Ain Bentili. Rabat a en effet mené une campagne médiatique faisant croire que les forces armées royales avaient ciblés des camions sahraouis transportant des armes et non pas des civils le 10 Avril dernier, les Nations-Unies ont fait savoir qu’une mission de la MINURSO menée sur les lieux des bombardements avait  permis de constater qu’un camion et un véhicule civil léger ont été endommagés durant l’attaque.

Amel.Z

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,377SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles