Elle rejoint le Pérou et tant d’autres pays : La Bolivie reconnaît la RASD

Elle rejoint le Pérou et tant d’autres pays : La Bolivie reconnaît la RASD

Grande victoire diplomatique sahraouie dans la lutte anticoloniale pour l’autodétermination et la souveraineté des peuples.

Le Pérou vient en effet de rétablir ses relations diplomatiques avec la République sahraouie démocratique et populaire, la RASD.

Quelques jours plus tard la Bolivie a annoncé le renforcement des relations avec la RASD. Cette cause juste et noble est particulièrement défendue et bien reçue en Afrique et en Amérique Latine, dont les peuples et les dirigeants ont longtemps souffert des affres du colonialisme.

Dans le même ordre d’idées, nous apprenons que l’Association colombienne d’amitié avec le peuple sahraoui et le Réseau colombien d’études sur le Sahara occidental félicitent les autorités péruviennes et son président, Pedro Castillo, pour la décision du rétablissement des relations diplomatiques avec la République sahraoui (RASD).

De même, l’association ACOLPS et le Réseau colombien souhaitent reconnaitre le Gouvernement et le peuple du Pérou pour la décision courageuse de reprendre les relations diplomatiques avec la RASD comme un geste qui honore l’État péruvien pour le respect de la légalité internationale et le respect des normes et des décisions des Nations Unies, qui réclament la décolonisation du Sahara occidental depuis 60 ans.

La RASD est un État membre fondateur de l’Union africaine et respecte tous les paramètres, les critères et les conditions établis dans les conventions internationales sur les relations diplomatiques entre les États souverains.

La décision du Pérou respecte les décisions des tribunaux de justice internationaux ainsi que les protocoles sur les relations diplomatiques prévus dans les conventions de Vienne et de Montevideo.

Nous espérons que la position adoptée par le gouvernement du Pérou animera les autres pays latino-américains qui n’ont pas encore rétabli les relations diplomatiques avec la RASD de suivre l’exemple du Pérou et d’adopter des positions qui s’ajustent à la légalité internationale et au rétablissement de la justice et l’autodétermination des peuples

R.I.