Ibtissem Hamlaoui jette un pavé dans la mare

Ibtissem Hamlaoui jette un pavé dans la mare

Connue pour ses déclarations parfois « irréalistes »,  Ibtissem Hamlaoui, fait encore parler d’elle. Non pour avoir été « élue » à la tête du Croissant rouge algérien, mais pour avoir tout bonnement accusé certaines associations (algériennes) de bénéficier d’un financement étranger.

« Certaines associations nationales bénéficient d’un financement étranger occulte dont on ignore la  provenance », a-t-elle en effet laissé entendre ce jeudi, sur le plateau d’une chaîne TV privée.

Quelles sont ces associations ? Combien sont-elles ? D’où leur parvient ce financement  « occulte ? Ibtissem Hamlaoui n’en dira pas plus. Pourtant, la déontologie l’exige, si ce n’est de la pure et simple « spéculation ».

Si ces affirmations s’avèrent vraies, celle qui s’est de tout temps distinguée par ses déclarations burlesques,  ne servant dans la plupart des cas qu’un clan bien défini, des comptes doivent être rendus.

Ibtissem Hamlaoui, en sait quelques choses. En septembre 2021, elle n’a pas hésité à user de mots dégradants pour décrire le sélectionneur national Djamel Belmadi, qui n’avait pourtant fait que dénoncé l’état des pelouses de nos stades.

Elle est vite recadrée par des milliers d’internautes qui se sont solidarisés avec lui. « Belmadi pas touche ! », avaient-ils écrit unanimement sur les réseaux sociaux.

Quelques mois auparavant, elle se distingue par des critiques acerbes à l’adresse des « pouvoirs publics qui avaient mal géré la crise sanitaire liée au coronavirus »

« Le manque de moyens matériels dans les hôpitaux à causé un retard flagrant dans le nombre de dépistages laissant entrevoir une situation qui pourrait devenir hors de contrôle. Si le confinement total n’est pas décrété, le pays risque une catastrophe sanitaire », avait-elle notamment prédit en mars 2020.

Deux ans après, les faits sont là, pour lui rappeler qu’elle était  entièrement en déphasage avec la réalité. Fruit du hasard ? Assurément pas.

La stratégie « gagnante »  menée par l’Algérie pour lutter contre la propagation du Coronavirus (Covid-19), a été en effet saluée par y compris, des organismes internationaux telle que l’OMS qui s’est félicitée des « mesures prises par le gouvernement algérien pour circonscrire l’épidémie à tous les niveaux ».

Le Président Tebboune suivait en personne, heure par heure l’évolution de cette pandémie (…), à la tête d’une cellule de crise, donnait les orientations à suivre, les mesures à prendre et les adaptations à y apporter selon l’évolution des courbes de la pandémie avec comme premier et unique souci de sauver les vies.

Enfin, que dire de celle qui affirmait que les manifestants qui sortaient tous les vendredi  (lors du Hirak) l’empêchaient de «faire sa sieste » ? Du délire tout simplement.

Y.Y

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,310SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles