Mohamed Othmane, représentant du mouvement Hamas : « Grâce aux positions et au retour en force de l’Algérie, nous attendons beaucoup du prochain sommet arabe »

Mohamed Othmane, représentant du mouvement Hamas : « Grâce aux positions et au retour en force de l’Algérie, nous attendons beaucoup du prochain sommet arabe »

Critique, mais pas totalement désespérée. C’est ainsi que voit la situation de la Palestine le représentant du mouvement HAMAS en Algérie, dans l’entretien qu’il a accordé à La Patrie News, un site d’information auquel il a tenu à rendre hommage pour son grand et honnête engagement en faveur de cette cause juste et noble.

D’entrée de jeu, notre interlocuteur pointe la poursuite des agressions, les atteintes à Al Qods, les colonies, les maisons détruites, forçant des milliers de Palestiniens à vivre une forme de déportation sans doute pire que celle qui s’était produite durant la seconde guerre mondiale.

Le cas des prisonniers, à commencer par les six héros qui ont humilié les gardes-chiourmes sionistes en réussissant une fuite spectaculaire, est également évoqué. Il faut dire que 40 % des adultes palestiniens ont connu les geôles de l’occupant sioniste. La gravité de cette oppression généralisée se mesure au fait que les enfants palestiniens peuvent être emprisonnés dès l’âge de 1 ans, et que les détentions administratives n’ont besoin d’aucune justification, ni de la moindre preuve.

L’objectif génocidaire du peuple palestinien est évident pour tous. Cela est tellement vrai qu’après avoir qualifié de « terroristes » tous les résistants, histoire de justifier leur assassinat sans autre forme de procès, l’entité sioniste a décidé de criminaliser et de qualifier de « terroristes » six ONG accusées de soutenir la cause palestinienne. C’est dire que la tâche est rude, ardue, notamment avec toutes les privations que subissent stoïquement les Ghazaouis, victimes d’un blocus criminel et d’une punition collective, pour avoir librement et démocratiquement voté en faveur du mouvement Hamas.

A propos d’élections, d’ailleurs, notre interlocuteur se désole que l’Autorité se soit rétractée quant à ses engagements de rendre la parole aux Palestiniens. Et d’appeler, faute de mieux, à la réunification de toutes les factions pour constituer un front uni et solide. De même, il rejette la poursuite sur la lancée des accords d’Oslo, qui n’ont apporté que défaite et désolation à la cause palestinienne. Il en va de même pour ce processus de normalisation arabe avec l’entité sioniste, et sans la moindre contrepartie.

Refusant de personnaliser, même si on devine aisément de qui il s’agit, il se montre particulièrement désolé, indigné et outré par les images de certaines de ces dirigeants, aux antipodes des desiderata des peuples qu’ils prétendent représenter, et auxquels il prédit une triste et très justifiée fin.

Notre interlocuteur qui salue la constance et la justesse de la position algérienne concernant la cause palestinienne, dit fonder sur le sommet de la ligue arabe, prévu à Alger, grâce à l’entregent de notre diplomatie et son retour en force sur les devants de la scène internationale.

Cet entretien, d’une très grande importance, est à suivre, à partager, et à faire découvrir aussi largement que possible. C’est, ma foi, le oins que l’on puisse faire en faveur de la noble et juste cause palestinienne. Avis

Mohamed Abdoun

 

Vidéo de l’entretien : 

https://www.facebook.com/lapatrienews/videos/418508143051638/?vh=e