Plan d’action du gouvernement : poursuite de la modernisation et de la professionnalisation de l’ANP

Plan d’action du gouvernement : poursuite de la modernisation et de la professionnalisation de l’ANP

Garante de la sécurisation de nos frontières terrestres, maritimes et aériennes, de la défense du territoire, des citoyens et des biens contre toute attaque, l’Armée Nationale Populaire bénéficie de toute l’attention du gouvernement, notamment en ces temps où elle doit être toujours sur ses gardes, non seulement pour ce qui est de la défense conventionnelle que pour ce qui touche à la lutte contre les attaques cybernétiques et autres.

Dans ce cadre, le plan du gouvernement qui sera présenté prochainement pour débat et approbation aux deux chambres du parlement note que : « dans le cadre de l’accomplissement de ses devoirs régaliens dans le strict respect des missions de défense nationale que lui confère la Constitution et conformément aux instructions et directives deMonsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées,Ministre de la Défense Nationale, l’Armée Nationale Populaire n’a de cesse d’accroître les efforts visant la modernisation de ses matériels et la professionnalisation de ses personnels ».

Ces efforts, lit-on dans le texte présentant le plan du gouvernement concernant l’ANP, sont rendus nécessaires par l’instabilité sécuritaire et les menaces diverses au niveau de nos frontières Est, Sud et Ouest, ce qui rend obligatoire la consolidation de nos frontières (terrestres, aériennes et maritimes) par l’adoption de plans d’action en adéquation avec la nature des dangers qui menacent notre sécurité, à tous points de vue.

En plus de ces missions, l’ANP est engagée dans une lutte sans merci contre les résidus du terrorisme, contre le crime organisé transfrontaliers, le trafic de drogue, l’immigration clandestine en coordination avec les autres services de sécurité et bénéficie dans ce cadre ‘du soutien plein et entier du gouvernement’ dans le strict respect des conventions internationales signées par notre pays, notamment en matière de promotion de la paix et du respect des droits de l’homme.

D’ailleurs, il est noté que l’ANP s’appliquera à ‘intensifier sa coopération bilatérale et multilatérale dans sa lutte contre le terrorisme, la subversion et le crime transfrontalier, en utilisant des ‘dispositifs opérationnels adaptés’, comme prévu dans le plan d’action du gouvernement.

Le plan rappelle aussi la possibilité pour l’Armée Nationale Populaire de participer aux opérations de maintien de la paix en-dehors du territoire national ‘dans le respect des principes et objectifs des Nation Unies, de l’Union Africaine et de la Ligue des Etats Arabes’, possibilité que lui confère la nouvelle Constitution de 2020. Ainsi, et dans le cas où les circonstances l’exigent, le gouvernement prévoit, selon les orientations du président de la république, chef suprême des armées, ministre de la défense nationale, de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer la formation adéquates aux soldats qui y seront engagés et à les doter en matériel et moyens logistiques adéquats pour mener leurs missions dans le strict respect des engagements internationaux.

Engagée aussi dans le domaine de l’industrie et de la recherche-développement, l’ANP a mené de grandes opérations de recherches dans divers domaines scientifiques, industriels, mécaniques en partenariat avec l’outil industriel national et a ainsi contribué au développement de l’économie nationale de manière significative. Le plan du gouvernement prévoit donc de renforcer ce partenariat et de doter l’ANP de tous les moyens pour le développer et de s’impliquer dans d’autres domaines.

Au vu des attaques cybernétiques qui menacent l’Algérie de toutes parts, le gouvernement prévoit aussi de renforcer les moyens de les contrer par la ‘mise en œuvre d’une stratégie nationale efficace pour la sécurisation des systèmes d’information englobant l’ensemble des institutions et organismes de l’Etat’, est-il aussi noté.

Enfin, il est prévu de renforcer l’implication de l’ANP dans les opérations de désenclavement des zones d’ombre ainsi que la prise en charge sanitaire des citoyens, notamment au niveau des Hauts-Plateaux et du Sud. Elle assurera aussi la couverture sanitaire des citoyens à travers l’ensemble du territoire national à chaque fois que la situation l’exigera, à l’instar de la crise sanitaire actuelle provoquée par la pandémie de covid19.

Tahar Mansour

Articles récents

Articles similaires