Selon le magazine «Strategika» : La  crise provoquée par le Maroc à El Guerguerat a pour « enjeu », l’extension de son trafic de Hashish

 

Selon le magazine «Strategika» : La  crise provoquée par le Maroc à El Guerguerat a pour « enjeu », l’extension de son trafic de Hashish

Dans une analyse intitulée «reprise de la guerre du Sahara Occidental: une faille de fracture entre de vieux enjeux économiques et de nouveaux calculs géopolitique », le magazine en  ligne « Stratégika » spécialisé en géopolitique affirme dans sa dernière publication que la crise provoquée par le Maroc à El Guerguarat à l’extrême sud-ouest du Sahara Occidental a pour enjeu l’extension du trafic marocain de stupéfiants jusqu’en Libye via le Sahel.

«La crise autour du point de contrôle d’El Guerguerat sis à l’extrême Sud du Sahara Occidental a d’ailleurs pour enjeux l’extension du trafic de stupéfiants jusqu’en Libye via le Sahel», révèle le magazine en ligne Strategika, cité par l’APS.

Selon ce magazine,  la Libye, «  est considérée comme un véritable eldorado pour le hashish marocain, dont la diffusion se heurte à la fermeture des frontières avec l’Algérie».

La Libye est également un point de redistribution de la drogue marocaine vers la Tunisie, l’Egypte et l’Europe via l’immigration clandestine en Méditerranée.

Stratigika explique que cet « enjeu est vital au Maroc dont l’économie gonflée par les aides des pays du Golfe souffre de la crise du tourisme mondial et d’une dette avoisinant 91 % du PIB».

D’où l’importance vitale pour le Maroc d’ouvrir une route commerciale avec la Mauritanie à travers la zone démilitarisée (tampon). Ce que le Polisario considère comme une violation de l’accord de cessez-le-feu de 1991, relève l’analyse qui explique ainsi les causes du retour aux hostilités.

 Ferhat Zafane