Territoires occupés palestiniens : Un député arabe tabassé par les policiers

Territoires occupés palestiniens : Un député arabe tabassé par les policiers

Un député israélien a affirmé vendredi avoir été «frappé» par la police alors qu’il participait à une manifestation contre une colonie sioniste à Al Qods-Est, territoire annexé et occupé par l’Etat hébreu.

Ofer Cassif, député juif de la «Liste unie» majoritairement arabe, participait à une manifestation contre le développement d’une colonie israélienne dans le quartier palestinien de Cheikh Jarrah, à Jérusalem-Est.

Un correspondant de l’AFP ayant assisté à l’incident a vu des policiers sionistes saisir Ofer Cassif et le plaquer au sol, alors que, dans une vidéo diffusée par la télévision Channel 13, des manifestants crient en hébreu qu’il s’agit d’un «député». «Ils ont commencé à me frapper, ils ont cassé mes lunettes (…), ils sont devenus fous», témoigne Ofer Cassif dans la vidéo.

«Ils se fichaient que je sois un député». Blessé, le député a été emmené à l’hôpital, a indiqué à l’AFP le porte-parole d’Ofer Cassif, Itaï Aknin. Avant l’arrivée de la police, la manifestation était «pacifique et calme», a-t-il affirmé.

«La violence brutale de la police contre Ofer Cassif est un coup meurtrier porté contre le Parlement et l’immunité parlementaire», a tweeté le député de droite Gideon Saar, ancien allié du premier ministre Benjamin Netanyahu, qui soutient par ailleurs les colonies sionistes. L’opposant centriste Yaïr Lapid a de son côté qualifié l’incident de «choquant» et exhorté la police à enquêter.

A.O