Violences meurtrières au Liban : l’Algérie exprime sa préoccupation 

Violences meurtrières au Liban : l’Algérie exprime sa préoccupation 

L’Algérie, par le biais du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, a exprimé son inquiétude, ce vendredi 15 octobre, à la suite des violences meurtrières qui ont émaillé le Liban, hier jeudi.

« L’Algérie suit avec une grande préoccupation l’évolution de la situation au Liban frère et exprime son profond regret après la déploration de victimes lors des événements dans la capitale, Beyrouth », se désole la diplomatie algérienne.

Et d’ajouter, « l’Algérie appelle toutes les parties libanaises à faire preuve d’esprit de responsabilité et de sagesse pour préserver l’unité du peuple libanais frère ».

Ce vendredi, une journée de deuil national a été décrétée au lendemain des affrontements armés dans les rues de Beyrouth, en marge d’une manifestation organisée par les mouvements chiites Hezbollah et Amal. Le calme est revenu dans le secteur de Tayouné, où l’armée s’est déployée, selon France 24.

Au moins six personnes ont été tuées et 30 autres blessées lors d’échanges de tirs. Les victimes seront inhumées ce vendredi.

Skander Boutaiba