Chef de l’État islamique en Irak : Abou Yasser El Issaoui, éliminé

Chef de l’État islamique en Irak : Abou Yasser El Issaoui, éliminé

Le premier ministre irakien Moustafa El Kazimi a annoncé la mort d’Abou Yasser El Issaoui, présenté comme le chef en Irak du groupe djihadiste État islamique (EI), dont ne survivent plus que des cellules clandestines après sa défaite militaire.

Cette annonce survient une semaine exactement après un double attentat suicide meurtrier sur un marché de Bagdad, revendiqué par l’EI, et qui a profondément choqué l’opinion en Irak. Le pays n’avait pas connu de telles attaques en centre-ville depuis plus de trois ans.

Abou Yasser El Issaoui était, selon les experts, un membre haut placé de l’organisation qui a un temps tenu jusqu’à un tiers de l’Irak et de larges pans de la Syrie, mais est désormais réduite en Irak à des cellules terrées dans les zones désertiques et montagneuses.

Des sources de sécurité avaient rapporté à l’AFP que la coalition anti-EI emmenée par Washington avait mené «cinq raids aériens, tuant au moins 10 djihadistes» dans la province de Kirkouk, au nord de Bagdad.

El  Issaoui figure, assure un haut gradé irakien à l’AFP, parmi les victimes de ces raids, que la coalition continue de mener face à des djihadistes qui conservent la capacité de mener des attaques de faible envergure, malgré tout meurtrières. Ce haut gradé précise, sous le couvert de l’anonymat, qu’Abou Yasser El Issaoui — Jabbar Salmane Ali El Issaoui de son vrai nom — est un Irakien originaire de Fallouja, dans l’ouest du pays.

A.O

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,370SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles