Concepteur du logiciel qui a permis au Maroc d’espionner des milliers de personnes : Apple dépose plainte contre NSO

Concepteur du logiciel qui a permis au Maroc d’espionner des milliers de personnes : Apple dépose plainte contre NSO

Désormais, le crime ne paie toujours pas.  Les frasques passées et présentes du Maroc et de ses complices sionistes finissent par rattraper ces derniers.

Apple, géant informatique américain, a annoncé avoir déposé une plainte contre NSO Group, la société sioniste qui fabrique le logiciel d’espionnage Pegasus qui a servi à cibler des utilisateurs d’iPhone, et avoir demandé au tribunal d’interdire définitivement les programmes de NSO sur les appareils et services de la marque à la pomme.

NSO s’est retrouvée exposée cet été après des enquêtes publiées par un consortium de 17 médias internationaux, révélant que Pegasus aurait permis d’espionner les numéros de journalistes, hommes politiques, militants ou chefs d’entreprises de différents pays, y compris le président français Emmanuel Macron.

« Sur le marché de l’électronique grand public, les appareils d’Apple sont les plus sûrs , mais les entreprises qui développent des logiciels espions pour le compte d’Etats sont devenus encore plus dangereux », a déclaré Craig Federighi, le vice-président du groupe californien chargé des logiciels, cité dans un communiqué.

« Même si ces menaces pour la cybersécurité n’affectent qu’un petit nombre de nos clients, nous prenons au sérieux toutes les attaques contre nos utilisateurs », a-t-il continué.

Ce scandale planétaire, qui continue de faire couler force encre et salive, est le fait des services de sécurité et de renseignements marocains, qui ont utilisé de façon immodérée et irréfléchie Pegasus en espionnant des militant sahraouis, des journalistes, et même de hauts responsables algériens et français.

Kamel Zaidi

 Twitter La Patrie News

Articles récents

Articles similaires