Conférence internationale en Turquie sur la migration : L’Algérie défend les solutions durables

Conférence internationale en Turquie sur la migration

L’Algérie défend les solutions durables

Depuis la Turquie où il s’est rendu pour participer à la conférence internationale sur la migration, le président de la Commission des affaires étrangères au Conseil de la nation, Omar Dadi Adoune, a affirmé que cette question nécessitait « une intensification des efforts et une coordination renforcée entre tous les acteurs ». Le sénateur a commencé par rappeler l’engagement de l’Algérie dans le traitement des causes de ce phénomène. Autrement, l’Algérie est pour éradiquer le problème à son origine ce qui permettrait de trouver des solutions durables et non pas circonstancielles. Il a expliqué ensuite la nécessité d’intensifier les efforts afin de mettre en œuvre des politiques efficientes selon des approches réelles liées non seulement à la protection et à l’intégration, mais aussi à l’élimination radicale des raisons de migration sous toute ses formes. A ce propos, l’Algérie « s’est engagée à la question de la migration de manière légale et humaine tout en lui accordant une importance majeure. Elle a également ratifié en toute responsabilité les traités et accords pertinents et a adhéré à plusieurs mécanismes juridiques régionaux et internationaux relatifs aux droits de l’homme, à la lutte contre la traite des êtres humains et à la protection des travailleurs migrants » a-t-il fait savoir ajoutant que l’Algérie « a accueilli des milliers de migrants et leur a fourni des moyens d’intégration et un niveau de vie décent, parallèlement à la prise des mesures juridiques et pratiques nécessaires pour faire face au phénomène de la migration clandestine, en particulier à la migration liée à l’insécurité résultant des conflits, de la violence, du terrorisme et de la criminalité organisée ». A l’issue de son intervention, le membre du Conseil de la Nation, a rappelé que « la voie de développement constitue une priorité nationale dans l’Algérie nouvelle, dont les fondements ont été jetés par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, d’autant que le développement durable équilibré assure de nombreuses solutions à un certain nombre de problèmes, y compris la question de la migration et contribue à l’instauration de la stabilité, de la paix et de la sécurité régionale et internationale ».

H.Y./APS

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,370SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles