Dossier mémoriel Algérie-France : Quand Macron persiste dans la provocation

Dossier mémoriel Algérie-France : Quand Macron persiste dans la provocation

Lorsqu’il s’agit de reconnaître le passé peu glorieux de la France coloniale, lorsqu’il s’agit de reconnaître que son pays a été responsable de génocides en Afrique et en Algérie, Emmanuel Macron ne fait pas mieux que ses prédécesseurs.  Bien au contraire.

Emmanuel Macron qui semble « préparer » le terrain pour un éventuel deuxième mandat pour les prochaines présidentielles françaises,  est prêt à tout quitte à remettre en cause ses engagements, lui, qui pourtant  en décembre 2017, en visite,  à Alger avait affirmé qu’il fallait «  affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque beaucoup de choses dans les relations entre les deux pays ».

Macron a-t-il la mémoire courte ? Vraisemblablement Oui.  Sinon de quoi pourrait-on qualifier le tweet de ce jeudi soir du président français, dans lequel  il met les petits-enfants de Harkis, les indépendantistes, les rapatriés, les juifs d’Algérie, les appelés, les  militaires, et les immigrés au même pied d’égalité ?

« Merci pour nos échanges. Ce travail de mémoire est indispensable pour la France. Avec Benjamin Stora, avec vous, nous continuerons de regarder l’Histoire en face », a-t-il en effet écrit.

De quelle Histoire veut parler le président français ?  De celle d’une France colonialiste ayant occupé plus de 20 pays dans l’ouest de l’Afrique donc  35 % du continent soumis au contrôle de la France pendant plus de 3 siècles ?

D’un France n’ayant pas tenu ses promesses d’indépendance envers les pays qui se sont battus pour la France lors des guerres mondiales, comme ce fut le cas un certain 08 mai 1945 date à laquelle 45 000 Algériens sont massacrés à Kherata, Sétif et Guelma ?

Celle de la France ayant tué  quelque 1,5 million d’Algériens au cours de la Révolution ?

Ou de la France qui n’a toujours pas présenté d’excuses officielles à l’Algérie en raison de ses politiques colonialistes?

Ce serait peut être la France refuse même de restituer à l’Algérie ses archives, composées de milliers d’œuvres et de documents…..

Non seulement.  Au lieu de cela, le même Emmanuel Macron qui a  décidé de réduire de 50% le nombre de visas octroyés aux Algériens, ne rate aucune occasion de « rendre hommage aux amis de la France coloniale durant la Guerre d’Algérie ».

Le président français qui est allé jusqu’à « demander pardon» aux Harkis au nom de la France, a annoncé une loi de « reconnaissance et réparation ».

« Aux combattants, je veux dire notre reconnaissance; nous n’oublierons pas. Je demande pardon, nous n’oublierons pas », a en effet déclaré le 20 septembre le président français, sans gène aucune.

Aujourd’hui, il ainsi, est clair que le courage politique dont il avait su fait preuve en parlant de « crime contre l’humanité » à propos de la colonisation française en Algérie a vite fait d’être «écorné » par la suite du traitement qu’il avait réservé au traitement du dossier mémoriel.

En tout cas les sondages sont là, pour nous rappeler que deux Français sur trois (64%) jugent qu’Emmanuel Macron est un « mauvais président »….

https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1443632459170684935/photo/1

Dj. Am