Double explosion meurtrière : la communauté internationale au chevet du Liban

Double explosion meurtrière : la communauté internationale au chevet du Liban  

Un formidable élan de solidarité s’est manifesté quelques heures à peine après la double explosion meurtrière qui a fait au moins 100 morts et plus de 4000 blessés à Beyrouth, capitale du pays du Cèdre.

Alors que le Liban tente de gérer les dégâts de cette tragédie, des messages de soutien affluent du monde entier. Les dirigeants continuent à proposer l’envoi d’aide à ce pays, déjà ravagé par l’une des plus graves crises économiques de son histoire. Parmi eux, les États-Unis, le Qatar, la France, l’Iran… et même Israël, pays ennemi et avec lequel le Liban est officiellement en état de guerre. Des scènes apocalyptiques règnent à Beyrouth mercredi 5 août, au lendemain de la double explosion qui a fait au moins 100 morts et 4 000 blessés, selon un bilan de la Croix-Rouge libanaise.

Alors que les secouristes tentaient de retrouver des victimes dans les ruines fumantes du port de Beyrouth, au milieu des immeubles éventrés, de nombreux pays ont exprimé leur solidarité avec le peuple libanais et offert leur aide aux autorités.

Cela après que le Premier ministre libanais, Hassan Diab, ait lancé un « appel urgent à tous les pays amis et les pays frères ». La France, l’ancienne puissance mandataire, a été parmi les premières à réagir, déclarant être aux « côtés du Liban ».


Le président français Emmanuel Macron l’a promis dès mardi soir, un détachement de la sécurité civile (55 personnes, 15 tonnes de matériels) et six tonnes de matériel sanitaire, ainsi qu’une dizaine de médecins urgentistes seront acheminés dès mercredi par deux avions militaires, a précisé l’Élysée. Un poste sanitaire mobile est également prévu.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a pour sa part annoncé l’envoi d’un troisième avion d’assistance humanitaire mercredi pour Beyrouth. Le Premier ministre Jean Castex réunit ce mercredi à 16h l’ensemble des ministres concernés pour coordonner l’aide.

Emmanuel Macron sera, lui, au Liban jeudi pour « rencontrer l’ensemble des acteurs politiques ». Nous déployons au Liban un détachement de la sécurité civile et plusieurs tonnes de matériel sanitaire. Des urgentistes vont également rejoindre Beyrouth au plus vite pour renforcer les hôpitaux. La France est déjà engagée.

Ferhat Zafane avec  agences

LIRE AUSSI:

https://lapatrienews.dz/explosions-a-beyrouth-70-morts-et-pres-de-3-000-blesses-selon-un-bilan-provisoire/

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Articles similaires